ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique

Merci de ne pas poster des messages en relation avec le piratage.


    Forums de Abcelectronique > Hors Electronique (mais technique)
  » Linky?
Identifiant Se souvenir de moi ?
Mot de passe
Répondre     Nouvelle discussion
Linky?

 

guy92
guy92 ★★★★★★ 18/12/2016, 23h38 #1  
Juste une petite remarque sur le compteur Linky qui va m'arriver

Aujourd'hui, j'ai un abonnement de 12kVA monophasé et un compteur électromécanique. La puissance est limité par le disjoncteur de branchement (réglé à 60A).
Le disjoncteur de branchement à une petite marge de déclenchement et va couper le courant à environ 62-65 ampères sur une durée de plusieurs minutes. (Testé avec 65A, il lui faut plus de 10 minutes pour déclencher)

Il est possible de faire démarrer un équipement avec une pointe de courant au démarrage et si la pointe de courant est de faible durée, cela ne fait pas déclencher le disjoncteur de branchement.
Avec une tension de 235V et 65A, il était possible de consommer 15275 Watts pendant un temps court sans déclencher le disjoncteur.

Une fois le compteur Linky mis en place, la nouvelle limite sera de 12000VA tout rond (par le compteur et sans marge) Il ne sera plus possible de dépasser cette puissance. Pas sûr que la nouvelle limite de 12000VA soit suffisante. En gros, je perds 14A de marge.

Avec les 12000VA pour la limite du Linky, cela donne un courant max de 51A=12000VA/235V


Augmenter la puissance à 15kVA serait une solution (à part l'impact sur la facture), mais cela ne va pas être simple, car cela va obliger des travaux coté ERDF (Enerdis) pour dépasser la limite de 60A du câble de branchement et le disjoncteur de branchement.

Question : comment faire, sans monter une usine à gaz?
Un délesteur? Bof, pas grand chose de délestable simplement.

Des idées avec votre expérience?
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 18/12/2016 à 23h49.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 00h58 #2  
C'est l'une des grandes questions qui concerne ce compteur : vont-il réellement respecter les courbes de déclenchement magnéto-thermique comme annoncé ?
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Mondou
Mondou ★★★★★☆☆ 19/12/2016, 04h29 #3  
Bonjour,
Perso, j'ai pas de Linky mais voici ce que j'ai pu retenir de toute la prose que j'ai pu lire.

C'est l'une des grandes questions qui concerne ce compteur : vont-il réellement respecter les courbes de déclenchement magnéto-thermique comme annoncé ?


Même avec le Linky on a toujours le DB obligatoire.
Linky a son propre Interrupteur,
Dans un premier temps, l'interrupteur du linky sera ou devrait être inactif,
Donc le dépassement d'abonnement devrait être transparent et géré par le magnéto thermique, ( Faut pas oublier quand même qu'on nous la vend l'énergie.)
Toutefois Linky te surveille, si tu dépasses l'abonnement souscrit trop régulièrement, hors les cas de pointe,
Soit on t'invite à prendre des mesures pour rester dans la plage de ton abonnement,
Soit on te propose de modifier ta puissance souscrite,
Pour ce qui est de cette puissance, ce n'est plus par pas de 3 KW mais par pas de 1 KW.
J'imagine que si tu ne donnes pas suite, l'interrupteur di Linky te rappellera à l'ordre,
Savoir que les travaux nécessaires à la souscription d'un abonnement supérieur suite à passage au Linky sont gratuits qu'ils soient à la demande de l' abonné ou proposés par le distributeur d'énergie.
__________________
Per aspera sic itur ad astra

Dernière modification par Mondou 19/12/2016 à 04h34.
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 19/12/2016, 08h22 #4  
Bonjour,
Les compteurs électroniques de la génération précédentes, suivent la courbe du disjoncteur magnéto thermique classique pour enregistrer le courant maximum.
Il est probable que Linky fasse de même, avec une petite nuance.
C'est un smart compteur. Il est capable de dialoguer avec son maître.
Dans les réserves faites sur Linky, il y a la possibilité de changer de tarification, à l'initiative de l'opérateur.
Pour mémoire, le rêve des électriciens est la facturation au coût réel de production. En ignorant bien sûr les périodes où l'énergie est en surplus, donc négatives.

Il est alors possible que linky compte la durée de consommation dans la zone maxi pour suggérer un changement tarifaire.

Comment faire face? Utiliser un hybride qui accumule de l'énergie avant le lancement de la consommation, puis restitue lors de l'appel...

Pour un moteur, s'inspirer des russes. Démarreur d'avion des années 1950. Un énorme sandow autour de l'axe du démarreur, chargé à la manivelle.
En plus, ça fait faire du sport.
dspix
dspix ★★★★★★★ 19/12/2016, 08h55 #5  
Salut,

A l'avenir il y aura sans doute de nouveaux contrats pour faire correspondre des plages de production favorable/défavorable par rapport à la conso. Mais cela n'est en fait pas si nouveau... Cela fut déjà le cas avec l'EJP ou le TEMPO. Ou l'on vendait le kwh pas cher du tout en heures creuse et très cher (6x) en période de pointe.

Ce genre de contrat est très intéressant pour les gros consommateurs qui peuvent décaler leurs conso aux heures creuses (gros EM, ballon ECS, chauffage a accumulation) ou effacer leurs conso les jours de pointes par l'utilisation d'un autre mode de chauffage par exemple. Car pour rentabiliser l'abonnement (relativement onéreux) Il faut avoir une conso de base importante toute l'année.

L’intérêt de linky est entre autre de pouvoir diversifier les offres... Les contrats de base avec tarif unique tout au long de la journée ne sont a mon avis pas prêt de disparaître.

Pour ce qui est de la courbe de déclenchement et le surplus de puissance, c'est aujourd'hui un défaut du mode de comptage actuel, on ne surveille pas la conso mais le courant, cela arrange ceux qui sont limites et exploitent ce défaut pour ne pas payer l'abonnement qu'ils devraient. On aurait tres bien pu imaginer un abonnement qui ne tienne compte que la puissance annuelle consommée comme pour le gaz par exemple. Ce qui permettrait d'avoir des pointes de conso ponctuelles (sans dépasser la limite du branchement) tout en ayant un abonnement pour une puissance moyenne plus faible. (on ne consomme pas 6kVA 24H/24 !)
__________________
A+
Damien
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 11h07 #6  
Posté par Mondou

Même avec le Linky on a toujours le DB obligatoire.
Linky a son propre Interrupteur,
Dans un premier temps, l'interrupteur du linky sera ou devrait être inactif,
Donc le dépassement d'abonnement devrait être transparent et géré par le magnéto thermique,



Ha bon ? En cas de changement de puissance le compteur linky sortira son tournevis pour refaire le réglage du disjoncteur d'abonné et ira changer les fusibles à couteau ???!!!

Si "l'interrupteur" est inactif, linky perd une partie de son intérêt donc a mon avis, il sera bien actif dés le début pour ne pas avoir à refaire une intervention en cas de changement de puissance dans une certaines limite.

La "notice d'utilisation" ressemble plus a une plaquette publicitaire qu'a une notice ...

Dans cette notice, il parle bien du disjoncteur d'abonné mais il semble être présent seulement dans la configuration "compteur côté rue, disjoncteur dans habitation".

Posté par Mondou

( Faut pas oublier quand même qu'on nous la vend l'énergie.)



On nous vend surtout un abonnement...
Le cout du relevé et de sa gestion est le même quel que soit la puissance souscrite.
Entre l'abonnement 9KVA et le 12KVA, tu payes +55% pour une augmentation de puissance de +33% alors que le cout du disjoncteur et de la ligne d'arrivée est identique.
Tu va me dire qu'il y a le cout de l'infrastructure sauf qu'étrangement, le coût de la puissance souscrite augmente bien plus vite que la puissance.


Rajoute les derniers coup des factures rétro-active et on peut légitimement douter de ce "cadeau" qui a tout l'air d'être empoisonné.
Les seuls utilisateurs qui en tireront un léger avantage, ce sont ceux qui sont en puissance réduite et qui pourront réarmer au lieu de faire sauter les fusibles et devoir payer encore plus pour se voir rétablir... mais ils se rattraperont surement sur les pénalités.

On nous a vendu ce compteur en nous disant que les changements de puissance à distance seraient gratuit et en regardant sur le site enedis, on voit que l'on paye 3.6€ pour un changement.

Je ne vois pas l'avantage de consulter ma consommation sur le net.

On nous dit que cela va permettre de facturer au réel au lieu de facturer une estimation et régulariser ensuite. Sauf que cette méthode permettait aux fournisseurs d'avoir une avance de trésorerie de manière régulière donc ils vont surement freiner des 4 fers pour passer au réel car ça va plomber les bilans financier.

Et a-t-on besoin d'une telle précision sur la gestion du réseau ? Après tout, pour gérer le réseau, tu n'as pas besoin de savoir que la maison truc ou bidule augmente sa consommation. Il te suffit de savoir si l'intensité qui passe à chaque poste de transformation 20kv.
Si l'un des postes n'a plus de tension en entrée ou que tu n'as plus de courant en sortie du transformateur, tu peux te douter que tu as des lignes débranché en amont ou en aval.

Posté par dspix

Pour ce qui est de la courbe de déclenchement et le surplus de puissance, c'est aujourd'hui un défaut du mode de comptage actuel, on ne surveille pas la conso mais le courant, cela arrange ceux qui sont limites et exploitent ce défaut pour ne pas payer l'abonnement qu'ils devraient.



Donc pour démarrer mon compresseur de 2.1Kw absorbant un peu moins de 10A en continu, il va me falloir prendre un abonnement avec 50A supplémentaire à cause de la pointe au démarrage.
En gros, si je le fait en hiver avec un roti dans le four et l'un des radiateurs qui chauffe une autre pièce, il me faudrait un abonnement 90A au lieu de 45 ...
Le truc, c'est que l'abonnement 18KVA à été retiré du tarif bleu...

De plus, le coût de ce "défaut" est surement déjà compensé par le prix de l'abonnement depuis longtemps.

Posté par dspix

On aurait très bien pu imaginer un abonnement qui ne tienne compte que la puissance annuelle consommée comme pour le gaz par exemple. Ce qui permettrait d'avoir des pointes de conso ponctuelles (sans dépasser la limite du branchement) tout en ayant un abonnement pour une puissance moyenne plus faible. (on ne consomme pas 6kVA 24H/24 !)



Mais ne t'inquiète pas, avec linky, ca va arriver mais ca ne te plaira surement pas.
Ils sont bien capable de prévoir un abonnement avec un tarif "progressif" du kW.h (1ct/kwh le premier, 60ct/kW.h pour le 60ème) calculé à la seconde près, modulé à la hausse en fonction des prix du marchés mais sans te restituer de l'argent lorsqu'ils achètent l'électricité à prix négatif lors des périodes de surproductions.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Mondou
Mondou ★★★★★☆☆ 19/12/2016, 11h25 #7  
Re,

Ha bon ? En cas de changement de puissance le compteur linky sortira son tournevis pour refaire le réglage du disjoncteur d'abonné et ira changer les fusibles à couteau ???!!!


Je me suis certainement mal expliqué,
Je parlais du rapport puissance souscrite avec le Linky et le DB plus généreux.
Évident qu’ors cette plage, c'est pas le Linky qui va changer le DB et les cartouches.
Je sais que je suis pas trop dégourdi mais bon.
__________________
Per aspera sic itur ad astra
dspix
dspix ★★★★★★★ 19/12/2016, 12h38 #8  
On parle en régime établie... Sinon faut un 50A pour n'importe quel foyer... Car aujourd'hui, n'importe quel équipement dispose d'une alim a découpage avec un courant de démarrage bien au dessus du courant nominal.

Il est précisé que le linky a une courbe de déclenchement qui est la même que celle du DB, autrement dit, une courbe de déclenchement de type C qui autorise donc une pointe de démarrage sans déclencher... Seulement, le calibre nominal n'est plus 15 30 45 ou 60A mais la puissance apparente souscrite.

Le DB restera obligatoire... Car il assure au moins une fonction qui n'est pas réaliser par le linky : le sectionnement et la coupure assurant a toute personne de travailler en sécurité une fois la manette baissé.
__________________
A+
Damien
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 13h02 #9  
Posté par dspix

On parle en régime établie... Sinon faut un 50A pour n'importe quel foyer... Car aujourd'hui, n'importe quel équipement dispose d'une alim a découpage avec un courant de démarrage bien au dessus du courant nominal.



Posté par dspix

Il est précisé que le linky a une courbe de déclenchement qui est la même que celle du DB autrement dit, une courbe de déclenchement de type C qui autorise donc une pointe de démarrage sans déclencher...



Source ?

Parce que je n'ai jamais vu nulle part un document expliquant que la courbe de déclenchement du linky est une courbe C.

D'ailleurs, quand je regarde les courbes d'un disjoncteur de branchement Legrand, on a un mélange de courbe C et de courbe D ...
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 19/12/2016, 13h21 #10  
Posté par kabak_85

Source ?

Parce que je n'ai jamais vu nulle part un document expliquant que la courbe de déclenchement du linky est une courbe C.

D'ailleurs, quand je regarde les courbes d'un disjoncteur de branchement Legrand, on a un mélange de courbe C et de courbe D ...



Comme dit précédemment, les anciens compteurs électroniques enregistrent la courbe de charge en simulant les capacités du disjoncteur magnéto-thermique (réponse sur 15s). L'info était accessible en butinant dans les menus.
Pour le détail de la courbe, il fallait descendre dans le dossier EdF et du constructeur du compteur.

Pour ce qui est de Linky, il semble que le pas soit horaire : https://www.cnil.fr/fr/compteurs-co...rbe-de-charge-0
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 14h32 #11  
La courbe de charge est la courbe de consommation, ce n'est pas la courbe de déclenchement en cas de dépassement ...

Si j'utilise un poste à souder ou un gros moteur, je peux avoir des pointes de courant suffisante pour déclencher le disjoncteur magnétique sans pour autant dépasser la puissance et donc la consommation souscrite.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 19/12/2016, 16h44 #12  
Posté par kabak_85

La courbe de charge est la courbe de consommation, ce n'est pas la courbe de déclenchement en cas de dépassement ...

Si j'utilise un poste à souder ou un gros moteur, je peux avoir des pointes de courant suffisante pour déclencher le disjoncteur magnétique sans pour autant dépasser la puissance et donc la consommation souscrite.


Malheureusement si.
Quand on développe son compteur, si souhaité, on peut mesurer courant et tension pour chaque période en utilisant les résultats de l'échantillonnage.
Pour simuler le disjoncteur, donc la pointe de courant acceptable, il faut lisser le courant donc intégrer les derniers résultats. La valeur dépend s'il s'agit d'impulsions brèves ou pointes durables. C'est la valeur du courant Imax relevé.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 17h45 #13  
Sauf que l'on ne trouve aucune documentation officielle sur la manière de réagir de cet hybride de compteur/disjoncteur face à ces courants.
Va-t-il réagir comme un disjoncteur magnétique en coupant tout dés que l'on dépassera 1.01*In sur une période de 10 minutes ? Va-t-il fonctionner comme un magnéto-thermique classique ? On ne sait rien.

Et dans une note concernant la télé-information du linky, on trouve ceci :

Le contrôle de dépassement de puissance souscrite (ADPS) est effectué en comparant l’intensité efficace
instantanée à l’intensité de référence (déduite de la puissance de référence).
L’intensité de référence est calculée de la façon suivante
: IR = P Référence en VA / 200V
http://www.enedis.fr/sites/default/...NOI-CPT_54E.pdf



Donc il calcul une alerte en instantané donc pourrait très bien entrainer une coupure instantanée.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
guy92
guy92 ★★★★★★ 19/12/2016, 20h22 #14  
et c'est la limite en VA qui s'appliquer.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 19/12/2016 à 22h25.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 19/12/2016, 21h46 #15  
Posté par guy92

et que c'est la limite en VA qui s'appliquer.



Un disjoncteur magnétique ou thermique réagit toujours en fonction de l'intensité efficace donc que ton cos phi soit de 1 ou de 0, il ne verra pas la différence.
Si tu considères que la tension secteur est fixe, cela signifie qu'il réagira toujours selon la puissance apparente.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
guy92
guy92 ★★★★★★ 19/12/2016, 22h29 #16  
Posté par kabak_85

Un disjoncteur magnétique ou thermique réagit toujours en fonction de l'intensité efficace donc que ton cos phi soit de 1 ou de 0, il ne verra pas la différence.
Si tu considères que la tension secteur est fixe, cela signifie qu'il réagira toujours selon la puissance apparente.




Oui et cela a toujours été.
Mais avec la marge de limite de puissance par le disjoncteur, il y avait du rab.
Sans compter que le passage de 220V a 235V a encore augmenté la marge.

Un abonnement 12KVA contractuel, c'était en réalité technique pratiquement un 15KVA
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 19/12/2016 à 22h36.
guy92
guy92 ★★★★★★ 19/12/2016, 22h35 #17  
Posté par kabak_85

Un disjoncteur magnétique ou thermique réagit toujours en fonction de l'intensité efficace donc que ton cos phi soit de 1 ou de 0, il ne verra pas la différence.
Si tu considères que la tension secteur est fixe, cela signifie qu'il réagira toujours selon la puissance apparente.




xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 20/12/2016, 07h30 #18  
Posté par kabak_85

Donc il calcul une alerte en instantané donc pourrait très bien entrainer une coupure instantanée.


Bonjour,
Comme décrit plus haut, j'ai développé un compteur compatible en performances à celui distribué à l'époque par EdF. Il avait une autre vocation.
Je me suis donc inspiré des documents EdF.
L'appareil enregistre le courant max consommé.
Le document précise que cette valeur correspond à la réaction du disjoncteur principal.
Il serait étonnant que Linky déroge à cette règle.

L'objectif du transporteur d'électricité reste d'avoir une fourniture qui colle à la demande. Ses générateurs ayant un temps de réaction plutôt lent, lissé par ses lignes de distributions et leur répartition, il serait fort étonnant qu'il traque les 10µA de dépassement. Un cliché à un instant précis de l'ensemble des consommations pour établir ses prévisions lui suffise.
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 20/12/2016, 21h53 #19  
Posté par Thyratron

L'objectif du transporteur d'électricité reste d'avoir une fourniture qui colle à la demande. Ses générateurs ayant un temps de réaction plutôt lent, lissé par ses lignes de distributions et leur répartition, il serait fort étonnant qu'il traque les 10µA de dépassement. Un cliché à un instant précis de l'ensemble des consommations pour établir ses prévisions lui suffise.



le but c'est de localiser les écolos et couper le courant car il est nucléaire point barre enflure d'écolos !!!
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 21/12/2016, 07h13 #20  
Posté par tontonbidule

le but c'est de localiser les écolos et couper le courant car il est nucléaire point barre enflure d'écolos !!!


Bonjour,
Rien sur les véhicules nucléaires?
Une recharge c'est 25KW, comme la moyenne quotidienne en chauffage nucléaire (sans particules !).
dspix
dspix ★★★★★★★ 21/12/2016, 08h33 #21  
Bon sur wiki, on apprend quand même quelques truc sur ce compteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Linky

Notamment cette section :

Afin d'éviter la prise en compte d'évènements transitoires qui fausseraient les mesures, la période d'intégration est fixée à 1 seconde8.

La facturation est calculée en kilowatts-heures (kW·h ou kWh)8. Il s'agit du produit de la puissance active par le temps.

Le compteur incorpore un dispositif électronique de coupure qui contrôle le dépassement de l'intensité du courant (apparenté à un disjoncteur magnéto-thermique) dont le seuil de détection est fixé à la valeur du courant correspondant à la puissance souscrite par l'abonnement du client8. La mesure est effectuée par comparaison de l'intensité efficace instantanée avec l'intensité de référence déduite de la puissance de référence souscrite8 :

IR = P référence en VA / 200

Bien qu'il s'agisse d'un contrôle du courant et non de la puissance, ce dispositif est présenté dans les documents comme « Le contrôle de dépassement de puissance souscrite (ADPS) »8. Le « calibre » du compteur est défini de cette façon et peut être programmé à distance. L'intensité maximale possible est de 90 ampères en monophasé et de 60 ampères en triphasé8.



Donc pour une personne qui a un abo 6kVA, le courant limite est 6000/200 = 30A Ce qui ne change rien en théorie par rapport a un compteur ancienne génération et un DB réglé a 30A.

La seule différence pratique est que les 30A du linky sont 30A réel alors que les 30A du DB pouvait être 32 ou 33A.


Les utilisateurs qui ont du souscrire une puissance supérieure au passage du linky devaient donc être très très limites auparavant.
__________________
A+
Damien
Pasglop
Pasglop ★★★☆☆☆☆ 21/12/2016, 08h47 #22  
Possible que le Linky ne cause pas qu'au fournisseur d'énergie seul
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 21/12/2016, 11h07 #23  
Posté par dspix

Bon sur wiki, on apprend quand même quelques truc sur ce compteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Linky

Notamment cette section :



Donc pour une personne qui a un abo 6kVA, le courant limite est 6000/200 = 30A Ce qui ne change rien en théorie par rapport a un compteur ancienne génération et un DB réglé a 30A.

La seule différence pratique est que les 30A du linky sont 30A réel alors que les 30A du DB pouvait être 32 ou 33A.


Les utilisateurs qui ont du souscrire une puissance supérieure au passage du linky devaient donc être très très limites auparavant.


Bonjour,
Chez moi le disjoncteur est calibré en 30A, 45A, 60A etc.
Les VA dépendent de la situation sur le réseau de distribution et du rapport fourniture vs demande, sans oublier la précision du 50Hz.
DAUDET78
DAUDET78 ★★★★★★★ 21/12/2016, 11h20 #24  
Posté par Thyratron

sans oublier la précision du 50Hz.

qui est de 50,0 Hz !
https://www.swissgrid.ch/swissgrid/.../frequency.html
__________________
L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là!
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 21/12/2016, 12h08 #25  
Posté par Thyratron

Rien sur les véhicules nucléaires?
Une recharge c'est 25KW, comme la moyenne quotidienne en chauffage nucléaire (sans particules !).



Mais une recharge des voitures électrique en heure creuse décalée par rapport à celle des chauffe-eau, ça arrangerait plutôt les affaires des producteurs d'électricité car ca réduirait les variations de charge du réseau.


Posté par dspix

Bon sur wiki, on apprend quand même quelques truc sur ce compteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Linky

Notamment cette section :[...]



Sauf que si tu avais fait tes devoirs comme un bon élève, tu aurais été voir la note 8 qui fait référence à la note interne que j'ai cité en #13 ...

Or dans cette note, ce texte sert à l’avertissement de dépassement (ADPS) sur la sortie télé-information et non à une quelconque coupure.

L'affirmation "(apparenté à un disjoncteur magnéto-thermique)" est donc totalement infondé.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 21/12/2016, 14h16 #26  
Posté par DAUDET78

qui est de 50,0 Hz !
https://www.swissgrid.ch/swissgrid/.../frequency.html


Pas toujours.
Quand la charge est élevée, ils laissent glisser la fréquence.
Ce qui se traduit par une différence de temps entre l'officiel et celui du comptage des cycles (écart du temps synchrone).
L'écart maxi ne dépasse pas 30 secondes. Valeur compatible avec les horloges de gare par exemple.
DAUDET78
DAUDET78 ★★★★★★★ 21/12/2016, 14h24 #27  
Posté par Thyratron

Quand la charge est élevée, ils laissent glisser la fréquence.

de quelque dixième de hertz (aucune influence sur les VA !)

Ce qui se traduit par une différence de temps entre l'officiel et celui du comptage des cycles (écart du temps synchrone).

la valeur du delta de temps est actualisé, en temps réel, sur le site en lien
Ecart du temps synchrone -13.767 s
__________________
L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là!
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 21/12/2016, 15h06 #28  
Posté par DAUDET78

de quelque dixième de hertz (aucune influence sur les VA !)
la valeur du delta de temps est actualisé, en temps réel, sur le site en lien
Ecart du temps synchrone -13.767 s


Influence sur les VA si. La fourniture de puissance est proportionnelle au régime.
Raison pour laquelle quand la charge monte, la fréquence baisse. Elle remonte sur les charges plus faibles.
Tout l'art est dans tenir la tension, fournir la puissance sur une telle surface.
Chaque jour, en fonction des prévisions de charge, les exploitants se mettent d'accord sur une fréquence de référence qu'ils essaient de maintenir .
L'heure exacte n'est pas l'objectif premier tant que l'écart est inférieur à +/-20s
J'ai retrouvé la page intéressante :
https://www.swissgrid.ch/swissgrid/...bility/wam.html
DAUDET78
DAUDET78 ★★★★★★★ 21/12/2016, 15h24 #29  
Posté par Thyratron

Influence sur les VA si. La fourniture de puissance est proportionnelle au régime.

Tu peux me donner,pour une charge de 1Kw avec un cos(phi) de 0,8 , la variation de KVA pour un écart de 0,1 hertz de la fréquence ?
C'est de la sodomisation de diptère !

J'ai retrouvé la page intéressante :
https://www.swissgrid.ch/swissgrid/...bility/wam.html

C'est la même info que le lien que j'ai déjà donné ....
__________________
L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là!
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 21/12/2016, 15h37 #30  
Posté par Thyratron

Influence sur les VA si. La fourniture de puissance est proportionnelle au régime.
Raison pour laquelle quand la charge monte, la fréquence baisse. Elle remonte sur les charges plus faibles.



Je crois que tu t'es mal exprimé, une génératrice qui augmente sa vitesse et donc sa fréquence lorsque sa charge augmente est néfaste pour la stabilité du réseau (statisme négatif).

Plus elle accélère, plus elle va augmenter sa fourniture d'énergie au réseau et plus elle accélèrera.
Elle va donc finir en surcharge alors que les autres génératrices seront au repos.

C'est la raison pour laquelle les génératrices sont conçues pour ralentir lorsque leurs charge augmente (statisme positif). Cela permet de mieux répartir la charge entre les différentes génératrices.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 21/12/2016, 18h30 #31  
Posté par DAUDET78

Tu peux me donner,pour une charge de 1Kw avec un cos(phi) de 0,8 , la variation de KVA pour un écart de 0,1 hertz de la fréquence ?
C'est de la sodomisation de diptère !
C'est la même info que le lien que j'ai déjà donné ....


Oui c'est un site que j'utilise depuis...

La variation pour 0.1 Hz est certainement faible. Pour celui qui gère des MW ce doit être quantifiable, une tranche nucléaire c'est 1200 MW. Ensuite le réseau qui fait l'accordéon entre les producteurs n'arrange rien.
Pas étonnant alors qu'ils utilisent le gps pour synchroniser leur matériel.
Les horloges de référence des centre de production sont à 0.0001 sec par jour en autonomie.
Ce n'est certainement pas un hasard non plus.
guy92
guy92 ★★★★★★ 21/12/2016, 21h09 #32  
Bonsoir,
Pour recentrer le débat.
Ce sur lequel je m'interroge, c'est : quelles sont les fonctionnalités techniques de ce compteur et comment ces fonctionnalités vont être utilisées?

Le déploiement du compteur Linky est bien parti.
Malgré un débat médiatique qui (à mon avis) a été bien loin de traiter les conséquences pour le client, et sans diffuser beaucoup d'informations sur comment sera utilisé ce nouveau compteur, J'ai bien du mal à trouver des documents de référence sur le fonctionnement réel et l'utilisation des fonctionnalités de ce compteur.
Chacun y va de sa supposition, mais pas de documents de référence venant dERDF .

Les docs de ENERDIS et celles d'EDF sont des plaquettes commerciales qui noient le poisson et qui ne donnent pas grand chose de concret.
De la même manière, les appels à EDF ne m'ont apporté que des réponses floues de téléopérateurs qui ne semblaient pas comprendre grand chose à ce qu'est techniquement un branchement .

Comment fonctionne la limitation de puissance?
Je n'ai rien trouvé de détaillé, sur les dépassements autorisés ni sur les courbes de déclenchement.


Comment est traité la confidentialité des données?
Comment est garanti la justesse du comptage?
Il est possible de modifier les index , comment est assuré la traçabilité de toutes les opérations reçues par un compteur pour les modifications a distance des index?
Je n'ai rien contre ce compteur, pour autant qu'il y ait une transparence sur les usages de ses fonctionnalités.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 22/12/2016, 08h14 #33  
Posté par guy92

Bonsoir,
Pour recentrer le débat.
.................................................. ........................................

Comment est traité la confidentialité des données?
Comment est garanti la justesse du comptage?
Il est possible de modifier les index , comment est assuré la traçabilité de toutes les opérations reçues par un compteur pour les modifications a distance des index?
Je n'ai rien contre ce compteur, pour autant qu'il y ait une transparence sur les usages de ses fonctionnalités.


Bonjour,
Justesse des mesures : la génération précédente de compteur mesurait à 10VA près, le courant max relevé l'était par pas de 0.5A en respectant la courbe du disjoncteur.
Les communications s'effectuent entre le compteur et la sous station via un message crypté DES bi-directionnel. La clé peut être une référence propre au compteur qui l'associe à l'abonné. Info connue du seul distributeur d'énergie.
L'échange n'a rien de secret, un document a été publié.
Une inductance de valeur appropriée insérée dans la liaison vers l'abonné, protègerait des perturbations, lectures, manipulations au domicile.
Les compteurs sont équipés de mesures anti-fraudes.

Il me semble probable que seuls l'atteinte, le dépassement répétitif du seuil maxi donnera lieu à une proposition d'augmentation d'abonnement. Ceci afin d'éviter une avalanche de plaintes, de recours qui ne feront que renforcer le doute sur le distributeur d'énergie.
La télé-relève fait partie des capacités du compteur. Une vérification régulière des valeurs consommation instantanée, max répond à la régulation grid. Une structure pyramidale dans la collecte d'informations est préférable en considérant le faible débit CPL au niveau abonné.

Historiquement la frontière entre le producteur et l'abonné est le disjoncteur.
Répondre