ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique

Merci de ne pas poster des messages en relation avec le piratage.


    Forums de Abcelectronique > Hors Electronique (mais technique)
  » L'école des cancres ?
Identifiant Se souvenir de moi ?
Mot de passe
Répondre     Nouvelle discussion
L'école des cancres ?

 

Claude34
Claude34 ★★★★☆☆☆ 29/11/2016, 20h19 #1  
B'soir

Derniers en math, avant-derniers en sciences. Les écoliers français mauvais en maths et en sciences
__________________
Il vaut mieux être bourré que con, ça dure moins longtemps. @Coluche
Gilles
Gilles ★★★★★☆☆ 29/11/2016, 23h55 #2  
Bonjour

Ces études internationales qui classent la France dans les derniers de leur classement me parraissent sujettes à caution, car si l'on regarde pour les mathematiques, les gagnants de la médaille Fields, l'équivalent de Nobel pour les mathématiques, pas loin de 20% des médailles sont françaises alors qu'un résultat de 1% serait normal et même honorable comme la France est environ 1% de la population mondiale.
De même pour la science, le centre de recherche qui publie le plus d'article, n'est pas chinois, japonnais ou américains, c'est notre CNRS qui est bien français, n'en déplaise aux études internationales autorisées.
Pour l'anecdote, le financement des débuts du CNRS, aprés la guerre a été assuré par les brevets, de Joliot-Curie et son équipe, sur la production d'énergie nucléaire et la bombe atomique déposés en 1939 et 40: https://www.dissident-media.org/inf...ion_brevet.html . En gros, sur toutes les centrales nucléaires et les bombes atomiques. Il faut reconnaitre que l'on a du mal à faire payer des redevances à celui qui dispose d'une bombe atomique.

Je ne veux pas dire que l'éducation en France soit la meilleure, loin s'en faut, mais par exemple trouver les meilleurs mathematiciens parmi les éléves les plus nuls du monde me parait curieux.

Gilles
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 30/11/2016, 08h49 #3  
Posté par Gilles

Je ne veux pas dire que l'éducation en France soit la meilleure, loin s'en faut, mais par exemple trouver les meilleurs mathematiciens parmi les éléves les plus nuls du monde me parait curieux.

Gilles


Bonjour,
Disons qu'il existe le culte de l'élite. L'écrémage des chères têtes blondes produit quelques moutons à 5 pattes qui servent de justificatif en faisant oublier les autres.
D'autres pays ne se focalisent pas sur les premiers et fabriquent beaucoup de seconds.
La rédaction du contenu du bouquin de maths laisse perplexe, par exemple la trigonométrie. Paragraphes verbeux, incompréhensibles.
Mes gamins ont découvert le cercle trigonométrique, où étaient le sinus, cosinus etc. et s'en sont bien sortie (master, doctorat).
Pasglop
Pasglop ★★★☆☆☆☆ 30/11/2016, 16h19 #4  
Moi j'ai fait mat sup
1er de la classe
CHRONOS
CHRONOS ★★★★☆☆☆ 30/11/2016, 16h34 #5  
Bof...
Quand on voit par qui c'est écrit on n'à pas à se poser la question bien longtemps....
Des incompétents notoires qui se permettent de donner des avis sur tout et n'importe quoi sans aucune étude sérieuses au préalable....
Dernièrement j'ai lu que le premier fournisseur gazier pour l'Europe est la Russie. .....perdu ! C'est la mer du Nord. ...des bons à rien je vous dit.
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 30/11/2016, 18h07 #6  
Posté par Pasglop

Moi j'ai fait mat sup
1er de la classe


La meilleure classe, maternelle sup' et déjà une maîtresse.
guy92
guy92 ★★★★★★ 30/11/2016, 22h18 #7  
Posté par Thyratron

Bonjour,
Disons qu'il existe le culte de l'élite. L'écrémage des chères têtes blondes produit quelques moutons à 5 pattes qui servent de justificatif en faisant oublier les autres.
D'autres pays ne se focalisent pas sur les premiers et fabriquent beaucoup de seconds.
La rédaction du contenu du bouquin de maths laisse perplexe, par exemple la trigonométrie. Paragraphes verbeux, incompréhensibles.
Mes gamins ont découvert le cercle trigonométrique, où étaient le sinus, cosinus etc. et s'en sont bien sortie (master, doctorat).



Bonsoir,

Oui il y a quelques très bons (quelques uns et pas plus) qui tiennent tout à fait la comparaison avec le niveau des élites internationales.

Il y a les élèves moyens, à peu près formés. (bac +2,3 4 ou 5) Le niveau n'est peut être pas aussi bon que certains veulent le laisser croire...

A ce niveau, Il y a une multitude d'écoles qui forment sans trop se préoccuper des débouchés, ni de la compétence réelle des diplômés. Un gros manque de base solides pour tout ce qui touche à l'ingénierie(physique, maths, chimie, mécanique, métallurgie, et même informatique) permettant de s'adapter à une évolution future imprévisible des métiers d'aujourd'hui.

Et il y a une très grosse masse d'élèves avec un bac Pro et diplômes de niveau 5 dont les compétences sont bien en deçà de ce que devraient assurer ces diplômes.

Comparons un diplôme de base niveau 5, en électricité en bâtiment (CAP/BEP) en France et dans des pays proches : Allemagne, Suisse, Danemark, Pologne.
Mon constat c'est que nous ne sommes pas les meilleurs et de très loin...
Et je ne parle pas des exclus, qui se sont fait refouler par le système éducatif car ils étaient inadaptés aux méthodes de l'éducation nationale.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 01/12/2016, 08h25 #8  
Posté par guy92


Comparons un diplôme de base niveau 5, en électricité en bâtiment (CAP/BEP) en France et dans des pays proches : Allemagne, Suisse, Danemark, Pologne.
Mon constat c'est que nous ne sommes pas les meilleurs et de très loin...
Et je ne parle pas des exclus, qui se sont fait refouler par le système éducatif car ils étaient inadaptés aux méthodes de l'éducation nationale.


Bonjour,
Autrefois quand je bossais à l'international, la comparaison était facile.
Tous les pays du nord de l'Europe étaient capables de présenter du personnel homogène plutôt d'un bon niveau. C'est ce que je décris comme former les seconds.
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★ 01/12/2016, 12h03 #9  
Posté par Thyratron

La meilleure classe, maternelle sup' et déjà une maîtresse.


Et bonjour...
Excellent !
Je ne suis pas habitué à ça de ta part...
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 01/12/2016, 17h37 #10  
et bonjour à tous juste pour vous dire que le gvt fillon est à l'origine de la suppression des BEP et CAP en voulant que tous passent le BACpro qui n'a aucune valeur.
guy92
guy92 ★★★★★★ 01/12/2016, 17h51 #11  
Posté par tontonbidule

et bonjour à tous juste pour vous dire que le gvt fillon est à l'origine de la suppression des BEP et CAP en voulant que tous passent le BACpro qui n'a aucune valeur.



Ce serait complètement irréaliste de penser que ceci n'a qu'un responsable.

Pour des raisons qui m'échappent les formations de type CAP, BEP et BAC technique, bien que n'accueillant pas les élites, ont été un vrai tremplin pour pas mal de jeunes et ceux qui se sont mis au boulot avec une approche de formation plus pratique qu'abstraite qui était bien adapté à des inadaptés incapable de coller dans le moule des filières générales.
Avec le plein emploi cela
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
guy92
guy92 ★★★★★★ 01/12/2016, 18h48 #12  
Posté par tontonbidule

et bonjour à tous juste pour vous dire que le gvt fillon est à l'origine de la suppression des BEP et CAP en voulant que tous passent le BACpro qui n'a aucune valeur.



Ce serait complètement irréaliste de penser que ceci n'a qu'un responsable.
La responsabilité des politiques n'est pas d'avoir fait quelque chose mais plutôt d'avoir laisser pourrir les situations sans avoir décidé a temps de réformer quoi que ce soit

Pour des raisons qui m'échappent les formations de type CAP, BEP et BAC technique, bien que n'accueillant pas les élites, ont été un vrai tremplin pour pas mal de jeunes et ceux qui se sont mis au boulot avec une approche de formation plus pratique qu'abstraite qui était bien adapté à des inadaptés incapable de coller dans le moule des filières générales.
Avec le plein emploi cela n'allait pas trop mal et certain ont bien tiré leur épingle du jeu.

Et puis insidieusement, les choses ont changé, avec une vision sociale dévalorisant encore plus ces filières.
Les élèves se trouvent embarqués dans ces formation sans vraiment l'avoir choisi, et sans la moindre envie d'apprendre ni d'en faire leur métier futur.

Pourtant, il n'y a pas grand chose à reprocher aux profs, ni à la qualité de l'enseignement. Les programmes sont beaucoup trop étendu, les base ne sont pas acquises et pourtant 70% des élèves obtiennent leur BAC pro avec un niveau d'ignorance technique qui fait froid dans le dos.

Un exemple:
Une question simple comme "c'est quoi du 2.5?" ben, Monsieur c'est le diamètre du cuivre. Réponse (récente) d'un stagiaire en terminale BAC pro Eleec dont j'ai été le tuteur.
J'en ai toute une collection, récoltées avec des jeunes souvent charmants mais pas curieux.
Alors aborder le protections en IT ou autres subtilités , faut même pas y penser.

Que faut t'il faire?
La réforme du système de formation ne résoudra rien. (à mon avis)
Les salaires ne motivent plus les élèves à faire l'effort d'apprentissage.
La reconnaissance du savoir faire des métiers technique est au plus bas.
Ces métiers de techniciens demandent du temps et des efforts, ils ne peuvent pas s'apprendre à la va vite avec un stage de quelques semaines ou quelques videos youtube.

Pourtant si vous cherchez à recruter un bon "chauffagiste", un "electricien" un "plombier" c'est très difficile a trouver. Aussi certains chefs d'entreprise ont un porte monnaie en peau d'hérisson. (ce qui ne fait pas de faire venir les meilleurs).
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 01/12/2016 à 19h21.
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 01/12/2016, 19h32 #13  
Posté par guy92

Que faut t'il faire?
La réforme du système de formation ne résoudra rien. (à mon avis)
Les salaires ne motivent plus les élèves à faire l'effort d'apprentissage.
La reconnaissance du savoir faire des métiers technique est au plus bas.
Pourtant si vous cherchez à recruter un bon "chauffagiste", un "electricien" un "plombier" c'est très compliqué et aussi certains chefs d'entreprise ont un porte monnaie en peau d'hérisson. (ce qui ne fait pas de faire venir les meilleurs).



j'ai passé l'épreuve en 20009 bep installateur sanitaire et thermique (avant dernière année je crois).
quand j'ai vu les annales épreuve pratique de l'installateur sanitaire en CAP ca faisait peur du boulot à faire en 16heures !
maintenant je crois qu'ils ne font presque plus rien et dans quelques années le chalumeau sera abandonné c'est térrible !
je ne suis pas d'accord avec les programmes des politiques, il n'y a pas d'échec scolaire comme ils le disent tous.
tout le monde n'est pas fait pour être plombier ingénieur ou chercheur en laser.
il faut (heureusement) des gens variés pour réaliser toutes les taches de la vie courante.
tout le monde n'est pas fait pour être docteur.
il faut aussi des gens pour faire le nettoyage, bref il n'y a pas de sot métier.
quand on voit le niveau du BAC C année 80 avec le bac S 2016 ca fait pitié !
il restait encore une élite les classes prépa math sup math spé qui ont étés démontés par les politiques...
la rigueur n'est plus enseigné, on nous parle d'apprentissage ?
je suis pas d'accord pour moi un apprenti va apprendre moins de choses en 3 ans que s'il fait des études normales...
les apprentis c'est quoi ? c'est juste des mecs qui bossent comme des chiens avec juste un peu d'argent de poche pour aller s'acheter un big mac.
ces apprentis n’apprennent pas grand chose...
pour moi l'apprentissage c'est théorie et pratique.
on ne peut apprendre la théorie qu'avec un minimum d'heures.
on ne peut apprendre la pratique qu'avec un minimum de cours pratiques par un prof.
je ne vois pas ce qu'il peut apprendre un apprenti à faire du mortier chez un maçon pour alimenter 2 maçons ?
il aura quoi un permis de conduire pour la bétonnière ?
on nous parle d'apprentissage en électronique ?
l'électronique c'est 99% de theorie le fer à souder ca represente rien donc les BTS en apprentissage je suis désolé mais je ne vois pas comment ils peuvent accumuler des connaissances...
le BTS froid en apprentissage c'est pareil ca vous sort des mecs qui ne savent rien (en théorie) le terrain ok ils savent mais faire 12 chambres froids/ an à quoi ca sert ?
ce que l'on aime c'est avoir une personne avec une tête bien faite capable de réflechir.
il est sûr que le mitron lui on lui demande de faire sans réflechir 600kg de pains par jour...
pareil pour les jointeurs un métier où il faut déconnecter son cerveau...
bref ca part en sucette
guy92
guy92 ★★★★★★ 01/12/2016, 21h28 #14  
Posté par tontonbidule

j'ai passé l'épreuve en 20009 bep installateur sanitaire et thermique (avant dernière année je crois).
quand j'ai vu les annales épreuve pratique de l'installateur sanitaire en CAP ca faisait peur du boulot à faire en 16heures !
maintenant je crois qu'ils ne font presque plus rien et dans quelques années le chalumeau sera abandonné c'est térrible !
je ne suis pas d'accord avec les programmes des politiques, il n'y a pas d'échec scolaire comme ils le disent tous.
tout le monde n'est pas fait pour être plombier ingénieur ou chercheur en laser.
il faut (heureusement) des gens variés pour réaliser toutes les taches de la vie courante.
tout le monde n'est pas fait pour être docteur.
il faut aussi des gens pour faire le nettoyage, bref il n'y a pas de sot métier.
quand on voit le niveau du BAC C année 80 avec le bac S 2016 ca fait pitié !
il restait encore une élite les classes prépa math sup math spé qui ont étés démontés par les politiques...
la rigueur n'est plus enseigné, on nous parle d'apprentissage ?
je suis pas d'accord pour moi un apprenti va apprendre moins de choses en 3 ans que s'il fait des études normales...
les apprentis c'est quoi ? c'est juste des mecs qui bossent comme des chiens avec juste un peu d'argent de poche pour aller s'acheter un big mac.
ces apprentis n’apprennent pas grand chose...
pour moi l'apprentissage c'est théorie et pratique.
on ne peut apprendre la théorie qu'avec un minimum d'heures.
on ne peut apprendre la pratique qu'avec un minimum de cours pratiques par un prof.
je ne vois pas ce qu'il peut apprendre un apprenti à faire du mortier chez un maçon pour alimenter 2 maçons ?
il aura quoi un permis de conduire pour la bétonnière ?
on nous parle d'apprentissage en électronique ?
l'électronique c'est 99% de theorie le fer à souder ca represente rien donc les BTS en apprentissage je suis désolé mais je ne vois pas comment ils peuvent accumuler des connaissances...
le BTS froid en apprentissage c'est pareil ca vous sort des mecs qui ne savent rien (en théorie) le terrain ok ils savent mais faire 12 chambres froids/ an à quoi ca sert ?
ce que l'on aime c'est avoir une personne avec une tête bien faite capable de réflechir.
il est sûr que le mitron lui on lui demande de faire sans réflechir 600kg de pains par jour...
pareil pour les jointeurs un métier où il faut déconnecter son cerveau...
bref ca part en sucette




L'apprentissage en lui même n'est pas un soucis.
Cela marche bien dans certains pays.

Sauf qu'un apprenti, il doit trouver un équilibre entre ce qu'il apprends de l'entreprise sous la responsabilité d'un tuteur et ce qu'il va produire est valorisé pour l'entreprise.
Sauf que quand un apprenti bosse comme un intérimaire et ne reçois pas un véritable enseignement des ses collègues sous le responsabilité du tuteur, en compensation de sa production. Il a l'impression que le marché n'est pas honnête et il laisse tomber en cours de route son apprentissage.
J'en ai vu des paquets de jeunes qui sont tombés dans des entreprises pas vraiment honnêtes et qui ne croient plus en grand chose.
Quelle protection pour les jeunes face à exploiteur.
C'est la même chose avec les stagiaires.
Le stage est obligatoire pour valider le diplôme, donc les stagiaires subissent et bossent comme des intérimaires en faisant un boulot sans y apprendre grand chose.

En France, c'est plutôt la reconnaissance du statut et des droits de l'apprenti qui pèche.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Gilles
Gilles ★★★★★☆☆ 01/12/2016, 23h18 #15  
Bonjour

Aprés une formation en bac F1(construction mécanique), fin des années 70, il y a peu de temps un prof m'a invité à visiter mon ancienne école, alors qu'à l'époque, l'atelier était pleins de machines outils, tours, fraiseuses, perçeuses, etc. il ne reste qu'une fraiseuse caparaçonnée de protection en plexiglass, une ou deux perceuses orthonormées et une rectifieuse plane et d'après mon collegue prof, les éléves ne se servent que peu des machines de peur des accidents.
À mon époque, on usinait pas mal de chose, on avait conçu et réalisé des etaux et des cisailles, il m'est arrivé d'entendre voler à coté de ma tête une clé à mandrin ou de voir un gars qui chariotait avec la vis mere, mais on savait comment fonctionnait les machines outils.
Je pense que les élèves manqueront de pratique dans leur futurs emplois.
Je ne pense pas que les enseignants ou même le ministére de l'éducation soit entierement responsable de cette situation, il y a une volonté de certains syndicats patronaux de s'approprier la formation pratique (des stagiaires à volonté) et qui sont à l'origine de cette etat de fait.

Gilles
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 07h48 #16  
Posté par tontonbidule

.
il faut aussi des gens pour faire le nettoyage, bref il n'y a pas de sot métier.
quand on voit le niveau du BAC C année 80 avec le bac S 2016 ca fait pitié !
il restait encore une élite les classes prépa math sup math spé qui ont étés démontés par les politiques...


Bonjour,
Le niveau baisse? Oui, sous Jules César les esclaves parlaient latin.

Médecine : pour envisager une carrière dans ce milieu, il faut réussir le concours en fin de 1ère année. Très sélectif 1/10 de pris, sachant que 50% sont des redoublants, un seul redoublement autorisé.
Cet examen est commun à toutes les branches, médecine généraliste, dentiste, kiné etc. donc avec des motivations très différentes et surtout un besoin de connaissances très large.
Ou ça se complique, ceux qui souhaitent réussir ont intérêt à prendre l'option cours complémentaires ($$$$ !). L'heureux reçu a peu de chances de venir d'un milieu modeste.
Au fait, pourquoi cet examen? A cause du numerus clausus, limite du nombre de diplômés pour contrôler les coûts.
Parfait. il ne reste plus qu'à expliquer pourquoi il reste possible de suivre des cours moins sélectifs et gratuits en Belgique pour revenir exercer en France, avec sûrement la motivation d'un praticien.
guy92
guy92 ★★★★★★ 02/12/2016, 08h45 #17  
Posté par Thyratron

Bonjour,
Le niveau baisse? Oui, sous Jules César les esclaves parlaient latin.

Médecine : pour envisager une carrière dans ce milieu, il faut réussir le concours en fin de 1ère année. Très sélectif 1/10 de pris, sachant que 50% sont des redoublants, un seul redoublement autorisé.
Cet examen est commun à toutes les branches, médecine généraliste, dentiste, kiné etc. donc avec des motivations très différentes et surtout un besoin de connaissances très large.
Ou ça se complique, ceux qui souhaitent réussir ont intérêt à prendre l'option cours complémentaires ($$$$ !). L'heureux reçu a peu de chances de venir d'un milieu modeste.
Au fait, pourquoi cet examen? A cause du numerus clausus, limite du nombre de diplômés pour contrôler les coûts.
Parfait. il ne reste plus qu'à expliquer pourquoi il reste possible de suivre des cours moins sélectifs et gratuits en Belgique pour revenir exercer en France, avec sûrement la motivation d'un praticien.



Et tu crois que ceux qui vont faire leurs études en Belgique viennent d'un milieu modeste? Ils sont tous fortunés car le cout global est beaucoup plus élevé qu'en France.
Il n'y a pas 10% de pris. il y a simplement un nombre d'étudiant, qui est décidé chaque année, qui pourront être formés, s'il y a 20 fois plus de candidats cela en gardera 1/20 et ce sera toujours quoi que l'on veuille dire, les meilleurs et les plus motivés. payer une prepa n'est qu'une aide technique et cela ne remplacera pas la tête bien faite, la motivation et le travail acharné.
Et au delà du concours de fin de 1ere année, il ne faut pas croire que c'est un parcours de vacances...
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
guy92
guy92 ★★★★★★ 02/12/2016, 09h07 #18  
Posté par Gilles

Bonjour

Aprés une formation en bac F1(construction mécanique), fin des années 70, il y a peu de temps un prof m'a invité à visiter mon ancienne école, alors qu'à l'époque, l'atelier était pleins de machines outils, tours, fraiseuses, perçeuses, etc. il ne reste qu'une fraiseuse caparaçonnée de protection en plexiglass, une ou deux perceuses orthonormées et une rectifieuse plane et d'après mon collegue prof, les éléves ne se servent que peu des machines de peur des accidents.
À mon époque, on usinait pas mal de chose, on avait conçu et réalisé des etaux et des cisailles, il m'est arrivé d'entendre voler à coté de ma tête une clé à mandrin ou de voir un gars qui chariotait avec la vis mere, mais on savait comment fonctionnait les machines outils.
Je pense que les élèves manqueront de pratique dans leur futurs emplois.
Je ne pense pas que les enseignants ou même le ministére de l'éducation soit entierement responsable de cette situation, il y a une volonté de certains syndicats patronaux de s'approprier la formation pratique (des stagiaires à volonté) et qui sont à l'origine de cette etat de fait.

Gilles




Jusque dans les années 80-90 les formations techniques formaient de vrais techniciens avec les risques que cela représente.
Et il ne faut pas se mentir il y avait des accident graves et quelques morts...

Plutôt que de développer une véritable culture de la gestion des risques en développement des outils et des méthodes de travail adaptées, En France il y a un environnement règlementatrice très restrictif, qui n'est que bien peu respecté et qui ne permets pas de faire certaines opérations en sécurité et en respectant la règlementation.

Maintenant vu le nombre de contrôles et le risque pénal ou financier que cela représente la plupart des entreprises n'ont pas une motivation suffisante pour imposer des méthodes de travail sures pour limiter les risques.


Le Danemark l'a fait avec une véritable culture de la sécurité et un droit du travail dissuasif pour ceux qui veulent ne pas faire les choses en sécurité.

Un ouvrier qui ne respecte sa sécurité (oubli des lunettes, ou des bouchons d'oreille) est mis à pied immédiatement. Il sera rapidement remis dans le droit chemin par ses collègues et si cela ne suffit pas l'arsenal des mesure est dissuasif pour les cowboys.
Et que l'on ne me raconte pas d'histoires cela ne coute pas plus cher car la dépense en formatons est très largement compensée par le faible taux d'accident du travail.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Pasglop
Pasglop ★★★☆☆☆☆ 02/12/2016, 09h52 #19  
Einstein n'a pas fréquenté d'écoles françaises
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 10h42 #20  
Posté par guy92

Et tu crois que ceux qui vont faire leurs études en Belgique viennent d'un milieu modeste? Ils sont tous fortunés car le cout global est beaucoup plus élevé qu'en France.
Il n'y a pas 10% de pris. il y a simplement un nombre d'étudiant, qui est décidé chaque année, qui pourront être formés, s'il y a 20 fois plus de candidats cela en gardera 1/20 et ce sera toujours quoi que l'on veuille dire, les meilleurs et les plus motivés. payer une prepa n'est qu'une aide technique et cela ne remplacera pas la tête bien faite, la motivation et le travail acharné.
Et au delà du concours de fin de 1ere année, il ne faut pas croire que c'est un parcours de vacances...


Le fiston avait un camarade Syrien qui s'est fait bouler, ses parents n'avaient pas les moyens de payer les cours. Il est allé en Belgique et suit sans problème...
Les meilleurs? Peut être, mais il y a quand même une sélection par le porte monnaie des parents. Ensuite les options les plus demandées sont ophtalmo, dentistes. A votre avis pourquoi?
Les 3 années qui suivent le concours sont tranquilles.
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★ 02/12/2016, 11h53 #21  
Posté par Thyratron

Ensuite les options les plus demandées sont ophtalmo,


Et bonjour...
Ah ça c'est bien car ici, il faut attendre au moins 1 an et faire plus de 60 Kms mini pour passer le contrôle technique des yeux...
Mais évidemment, ce n'est pas la Côte d'Azur ici...
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !

Dernière modification par bonnetgeor 02/12/2016 à 15h55.
CHRONOS
CHRONOS ★★★★☆☆☆ 02/12/2016, 11h57 #22  
Posté par Pasglop

Einstein n'a pas fréquenté d'écoles françaises



Ben et alors mon petit gars pasglop....quel rapport ?
Einstein était Prussien...
Il a eu son doctorat au polytechnicum de Zurich...à ton avis pourquoi ?
Moi je dis que si certains ont un problème avec la France et ses particularités il faut dégager !
Et je précise pour certains " cas " de la nature que je ne suis pas des extrêmes...mais alors pas du tout.
guy92
guy92 ★★★★★★ 02/12/2016, 12h38 #23  
Posté par Thyratron

Le fiston avait un camarade Syrien qui s'est fait bouler, ses parents n'avaient pas les moyens de payer les cours. Il est allé en Belgique et suit sans problème...
Les meilleurs? Peut être, mais il y a quand même une sélection par le porte monnaie des parents. Ensuite les options les plus demandées sont ophtalmo, dentistes. A votre avis pourquoi?
Les 3 années qui suivent le concours sont tranquilles.



Quel rapport avec le fait qu'il soit Syrien? il aurait été Français que cela aurait été la même chose...
C'est un concours et il ne faut pas être seulement être bon mais simplement classé dans les meilleurs pour faire partie des admis

Sélection par le porte monnaie?: En France faut que tu explique ton point de vue.
En France, les études en médecine sont quasiment gratuite (650 euros par an).
Ce qui ne l'est pas, c'est la logistique: le logement , la bouffe, les transports
Va faire un tour aux Etats Unis et tu verras ce que coute la scolarité
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 02/12/2016 à 12h49.
CHRONOS
CHRONOS ★★★★☆☆☆ 02/12/2016, 12h43 #24  
Mais non !
T'as pas compris Guy92 !
Il leur faut : la BMW, le caviar...etc...et l'escort mon gars !
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 14h57 #25  
Posté par guy92

Quel rapport avec le fait qu'il soit Syrien? il aurait été Français que cela aurait été la même chose...
C'est un concours et il ne faut pas être seulement être bon mais simplement classé dans les meilleurs pour faire partie des admis

Sélection par le porte monnaie?: En France faut que tu explique ton point de vue.
En France, les études en médecine sont quasiment gratuite (650 euros par an).
Ce qui ne l'est pas, c'est la logistique: le logement , la bouffe, les transports
Va faire un tour aux Etats Unis et tu verras ce que coute la scolarité


Aux US, ce sont les frais d'inscription universitaires qui coûtent un bras, remboursés par des prêts sur 20, 30 ans.
Le fonctionnement actuel de la Syrie est plus que chaotique, ce qui se traduit par des rentrées aléatoires.

Avec un régime concours le passage dépend surtout des autres. Le chiffre dépend de la fac. Lors des contacts, avec une note de 13.5 c'était donnée comme possible.

Le gamin a bossé comme un malade, obtenu 15.6 de moyenne. Redoublement, à 16 places de la limite. Indication, une matière avec 19 de moyenne envoie déjà à la 32è place.

Sélection par le porte monnaie = réplication du rang social. Un gamin d'un très bon niveau qui n'a pas accès aux cours niveau concours( 6 000 E) se plantera.
Résumé : https://www.youtube.com/watch?v=xd2zeNMdXdY

Dernière modification par Thyratron 02/12/2016 à 15h15.
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 15h51 #26  
Posté par Thyratron

Résumé : https://www.youtube.com/watch?v=xd2zeNMdXdY



c'est juste un petit branleur qui veut faire des tunes avec sa chaine youtune
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 18h23 #27  
Posté par tontonbidule

c'est juste un petit branleur qui veut faire des tunes avec sa chaine youtune


Le côté festif (branleur) sert surtout à se blinder le moral, prendre de la distance, tous les clients ne repartent pas sur leurs pieds.

Quand les places sont chères, il n'y a plus de copains, le chacun pour soi fonctionne à fond.
Les années suivantes, le fonctionnement de groupe revient.
D'où l'interrogation avec l'équivalence des diplômes de celui qui a suivi des cours à l'étranger. Il faut bosser mais pas au point où tout se joue en un an.
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 02/12/2016, 18h30 #28  
Posté par Thyratron

Le côté festif (branleur) sert surtout à se blinder le moral, prendre de la distance, tous les clients ne repartent pas sur leurs pieds.

Quand les places sont chères, il n'y a plus de copains, le chacun pour soi fonctionne à fond.



j'ai échoué 2 fois à l'examen de 1ere année médecine ca a été un choc de ne pas pouvoir être spécialiste j'ai rêvé de ca toute mon enfance et adolescence...
hFE.Beta
hFE.Beta ☆☆☆☆☆☆☆ 10/12/2016, 14h01 #29  
Il va falloir que L’Éducation Nationale se remette en question, les profs sont de plus en plus nuls, beaucoup trop scolaires, méthodes dépassées, mêmes les profs qui se disent docteurs sont techniquement dépassés, les types font encore des TP sur l'ampli émetteur commun !!!! Hallucinant alors que c'est mort depuis 30/40 ans. Faut pas se plaindre, les étudiants auront le niveau de leurs profs dépassés.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★ 10/12/2016, 14h18 #30  
Posté par hFE.Beta

les types font encore des TP sur l'ampli émetteur commun !!!! Hallucinant alors que c'est mort depuis 30/40 ans.



Tu sais, il y a encore des gens qui apprennent a faire des additions et des des multiplications alors que ça fait plus de 20 ans que les élèves ont tous une calculatrice...

Ce n'est pas parce qu'une technologie semble obsolète qu'il ne faut pas la connaitre car elle peut faire parti des bases nécessaire pour avancer.

L'oscilloscope analogique était soit-disant mort sauf que l'on est en train de faire des oscilloscopes numérique (DPO) qui émulent la persistance et la luminescence de l'image que l'on aurait sur un oscilloscope numérique.

Et les tubes électronique, c'est archi-dépassé. Pourtant nous en avons presque tous à la maison dans le micro-onde.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
hFE.Beta
hFE.Beta ☆☆☆☆☆☆☆ 10/12/2016, 15h11 #31  
Ce qui est dépassé n'a rien à faire dans les programmes de formation. Perso ça me ferait ch.. de faire des études avec des profs dépassés depuis 40 ans. En réalité les profs se focalisent sur ce qu'ils savent faire tout en camouflant leur lacunes, histoire d'égo encore, ils refusent simplement de reconnaitre qu'ils sont dépassés et ne veulent pas changer leurs façons de travailler, c'est confortable de rabâcher les mêmes discours. C'est déstabilisant pour ces profs dépassés de devoir abandonner des circuits dépassés. Bravo aux profs qui ne se remettent jamais en question. C'est tout l'art du camouflage pour passer à la caisse à la fin du mois. Les jeunes prennent pour argent comptant ce qui est raconté par leurs profs, ils s'en rendront compte bien des années après que leur prof étaient largués et incapables de s'adapter à la technologie qu'ils enseignent.
guy92
guy92 ★★★★★★ 10/12/2016, 15h42 #32  
Posté par hFE.Beta

Ce qui est dépassé n'a rien à faire dans les programmes de formation. Perso ça me ferait ch.. de faire des études avec des profs dépassés depuis 40 ans. En réalité les profs se focalisent sur ce qu'ils savent faire tout en camouflant leur lacunes, histoire d'égo encore, ils refusent simplement de reconnaitre qu'ils sont dépassés et ne veulent pas changer leurs façons de travailler, c'est confortable de rabâcher les mêmes discours. C'est déstabilisant pour ces profs dépassés de devoir abandonner des circuits dépassés. Bravo aux profs qui ne se remettent jamais en question. C'est tout l'art du camouflage pour passer à la caisse à la fin du mois. Les jeunes prennent pour argent comptant ce qui est raconté par leurs profs, ils s'en rendront compte bien des années après que leur prof étaient largués et incapables de s'adapter à la technologie qu'ils enseignent.




hFE.Beta

Si tu sais ce qu'il faut faire: postule, il y aura bientôt un poste de ministre de l'éducation.
Critiquer c'est à la portée de tout le monde, proposer un projet, le soutenir et convaincre pour le faire aboutir est une toute autre paire de manches.
Si ce qui est enseigné est complètement dépassé que propose tu qu'il faudrait mettre au programme?

Avant de former des jeunes à haut niveau dans quelque métier que ce soit, il est indispensable qu'ils aient une culture générale: savoir lire, écrire, s'exprimer verbalement, ensuite il faut une culture scientifique et pas besoin de technologie de pointe pour cela.
Sans bases solide en math, physique cela devient trés compliqué si l'on veux travailler à la pointe.

Dépassé de 40 ans les profs? tu pousse le bouchon un peu loin. Tu as un soucis avec les enseignants? Ils t'on recalé, donc c'est vraiment des mauvais...

Pour former, pas besoin d'avoir un haut niveau, car le but c'est que les élèves doivent réussir à dépasser le maitre.

Former aux technos de demain n'est pas une solution car les élèves devrons une fois arrivé dans le monde du travail apprendre pour utiliser la technologie d'après demain quant elle apparaitra.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 10/12/2016 à 15h46.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★ 10/12/2016, 16h22 #33  
Posté par hFE.Beta

Ce qui est dépassé n'a rien à faire dans les programmes de formation. Perso ça me ferait ch.. de faire des études avec des profs dépassés depuis 40 ans.



En électrotechnique, beaucoup apprennent à dépanner avec un multi-mètre numérique (normal, c'est moderne).
Mais bien peu savent faire un dépannage à la lampe d’électricien.

J'ai posé la question à pas mal de jeunes et même des plus anciens que mois qui n'avaient pas été formé à cette technologie la question suivante :

"Je dispose d'une machine sur laquelle le moteur fonctionnant sous 12V ne tourne pas. Je test le moteur sur une batterie à part, il tourne. Je test avec mon voltmètre l'arrivée de courant, je trouve 12V. D'où vient la panne ?"

Tu refaits le test à la lampe d’électricien et tu t'aperçois tout de suite qu'il n'y a pas de puissance...

Si tu ne connais pas le fonctionnement de base d'un transistor, tu ne risques pas d'élaborer un circuit intégré performant.

Posté par hFE.Beta

En réalité les profs se focalisent sur ce qu'ils savent faire tout en camouflant leur lacunes, histoire d'égo encore, ils refusent simplement de reconnaitre qu'ils sont dépassés et ne veulent pas changer leurs façons de travailler



Ce n'est pas le cas de tout les enseignants même si j'en ai connu dont c'était le cas.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
hFE.Beta
hFE.Beta ☆☆☆☆☆☆☆ 11/12/2016, 10h05 #34  
l'enseignement ne m'intéresse pas avec des gens sans expériences qui ne font que réciter les livres.
Solution simple : ne jamais embaucher les prof sur concours, les gens sans expériences ne doivent pas devenir prof d'électronique ! Merci l'EN pour cette grosse erreur faite depuis toujours. Si le concours était supprimé, les glandeurs seront les 1er à gueuler, car leurs vacances, leurs horaires confortables et méthodes ancestrales seraient menacés ! Ce concours est bon moyen de protéger sa place pour rester bien au chaud sans se remettre en question.

Dernière modification par hFE.Beta 11/12/2016 à 10h26.
guy92
guy92 ★★★★★★ 11/12/2016, 14h46 #35  
Posté par hFE.Beta

l'enseignement ne m'intéresse pas avec des gens sans expériences qui ne font que réciter les livres.
Solution simple : ne jamais embaucher les prof sur concours, les gens sans expériences ne doivent pas devenir prof d'électronique ! Merci l'EN pour cette grosse erreur faite depuis toujours. Si le concours était supprimé, les glandeurs seront les 1er à gueuler, car leurs vacances, leurs horaires confortables et méthodes ancestrales seraient menacés ! Ce concours est bon moyen de protéger sa place pour rester bien au chaud sans se remettre en question.



Tu as une dent contre les enseignants?
Nous ne pouvons pas faire grand chose pour toi.

Pour l'expérience que j'ai, avec des enseignants en bac Pro , je dirais que dans la grande majorité les enseignants essayent de faire du bon boulot et ne sont pas aidés ni avec les programmes et les méthodes imposées, ni avec le peu de motivation des élèves qui ont été orientés dans des filières techniques qui ne les intéressent pas vraiment.


Tant que le niveau des élèves est bas, (disons les 2-3 premières années d'enseignement) il n'y a que peu d'intérêt d'utiliser des experts de haut niveau ayant une grande expérience pour enseigner. il me semble qu'il vaut mieux de bons pédagogues capable d'enseigner correctement l'ensemble des bases.
Un autre souci: je ne suis pas du tout convaincu que des experts travaillant en entreprise aient envie d'enseigner à des troupes d'élèves débutants qui ne sont pas forcement demandeurs et pour une rémunération d'enseignant bien inférieure à leur rémunération actuelle.
Un des soucis des experts, c'est qu'ils sont très pointus et s'ils connaissent très bien leur domaine de spécialité, en dehors il ne connaissent que des généralités pour le reste.

Cela devient par contre plus motivant pour des formations complémentaires de spécialisation à haut niveau pour des interventions ponctuelles d'experts en poste qui peuvent avoir envie de partager leur savoir pour autant qu'il n'aient pas d'obligation de confidentialité par rapport à leur employeur. Il y a une vingtaine d'années c'était beaucoup plus facile à faire.

Actuellement l'université et certaines écoles d'ingé utilisent des intervenants venant du monde de l'entreprise pour des interventions ponctuelles sur des sujets pointus. Les entreprises ne sont plus très favorables à voir leurs experts se disperser en passant du temps en dehors des projets internes manquant de ressources.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 11/12/2016 à 15h02.
Répondre