ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique

Merci de ne pas poster des messages en relation avec le piratage.


    Forums de Abcelectronique > Hors Electronique (mais technique)
  » Se lancer à son compte comme électricien
Identifiant Se souvenir de moi ?
Mot de passe
Répondre     Nouvelle discussion
Se lancer à son compte comme électricien

 

Auré élec
Auré élec ☆☆☆☆☆☆☆ 21/12/2017, 14h04 #1  
Bonjour,

Je viens vers vous car je vais essayer de prendre mon envol à mon compte!!!

Déjà, un petit point sur mon parcours:
_J'ai travaillé quasiment que dans des grands groupes comme cégélec, Spie où j'ai occupé des postes d'ouvrier à chef de chantier pendant 15 ans.
_Je suis de formation industrielle ( BTS électrotechnique) donc pour moi l'automatisme et la domotique n'est pas quelque chose d'inconnu. Tout comme l'incendie, l'intrusion, la BT, la HT(A)....
_Je suis actuellement Auto entrepreneur depuis 2011 et je dégage un chiffre d'affaire de à peu près 20 000 € sans chercher le client.
_Aujourd'hui, mes clients sont des agences immobilières et des syndics.

La raison qui me pousse à me mettre à mon compte est tout simplement la mentalité qu'il se dégage des entreprises actuelles où l'on n'est plus considéré. Mais la passion de mon métier est malgré tout intacte!!!

J'aurais besoin de quelques conseil afin d'orienter correctement mon activité que ce soit dans le type de client à trouver mais aussi pour le statut juridique qu'il serait préférable de choisir en sachant que je m'associerai avec une personne de confiance déjà choisi.

Je vous remercie par avance pour vos réponses.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 21/12/2017, 14h46 #2  
D'autres en parlerons surement mieux que moi (et il y a des sites spécialisé pour ça).

Apparemment, certains préfèrent le statut de SAS plutôt que de SARL afin de ne pas avoir affaire au RSI et leurs lubies.


Après, avoir sa propre entreprise, c'est aussi un temps impressionnant passé en gestion tel que litiges avec clients/fournisseurs (facture impayée, malfaçon, réclamations, plaintes ...), veille réglementaire et normative, tracasseries administrative ... mais aussi les tâches courantes comme les demandes de devis, la préparation d'indicateur de gestion, la comptabilité ...
Ceux que je connais passent plus de la moitié de leurs temps dans la gestion, il ne reste pas beaucoup de temps pour produire.


Tu as déjà due faire face à certaines de ces difficultés mais elles seront accentuées avec une vrai entreprise.
L'idéal serait d'essayer de prendre quelques habitude que tu devra avoir avec ton futur statut comme par exemple avoir une comptabilité plus élaborée que celle d'une auto-entreprise mais proche de celle du statut visé (chiffre d'affaire, marge brut, marge net, inventaire ...).

Le mieux est d'automatiser un certains nombre de chose en ayant des tarifs "forfaitaire" pour les opérations les plus courantes, avec un logiciel de gestion adéquat ...


Et il ne faut pas oublier la partie investissement. Il faut évaluer le coût du matériel nécessaire pour démarrer/optimiser l'activité ainsi que le coût de son renouvellement (faire des provisions spécifique pour chaque usage)
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
aurelienr
aurelienr ★★★★★★ 21/12/2017, 15h35 #3  
Posté par kabak_85

Apparemment, certains préfèrent le statut de SAS plutôt que de SARL afin de ne pas avoir affaire au RSI et leurs lubies.


1. Le RSI disparait, dès l'année prochaine les cotisations sont perçues par l'URSSAF par exemple
2. Le choix entre SAS et SARL est souvent motivé par la fiscalité tres différente : le gérant est salarié régime général dans la SAS (= charges plus élevées), et ses dividendes sont peu imposés. Au contraire, en SARL, c'est le régime libéral donc charges plus faibles typiquement, mais dividendes imposés aux charges sociales habituelles (au dela de 10% capital + CC associé).
Certains en SAS preferent se verser un petit salaire et récupérer le reste en dividendes...Pour ma part je suis en SARL.
L'application de la flat tax devrait encore accentuer cette différence SARL/SAS, les derniers pouvant être encore plus gagnants s'ils décident de se passer de la protection sociale. Mais à confirmer suivant les décrets d'application.

Aurélien
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 21/12/2017, 16h06 #4  
Si ce n'est pas une question "métier" le mieux serait de demander conseil à un juriste....Un conseiller juridique, un avocat...
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★★ 21/12/2017, 16h14 #5  
Posté par aurelienr

1. Le RSI disparait, dès l'année prochaine les cotisations sont perçues par l'URSSAF par exemple



Le RSI devait déjà être la solution miracle pour simplifier les démarches des entrepreneurs, on a vu le résultat.
Si les règles de fonctionnement reste les mêmes, pas sur que l'URSAFF fasse mieux surtout vu la précipitation dans laquelle ce changement est réalisé.
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
aurelienr
aurelienr ★★★★★★ 21/12/2017, 16h36 #6  
Posté par kabak_85

Le RSI devait déjà être la solution miracle pour simplifier les démarches des entrepreneurs, on a vu le résultat.
Si les règles de fonctionnement reste les mêmes, pas sur que l'URSAFF fasse mieux surtout vu la précipitation dans laquelle ce changement est réalisé.


Je suis assez d'accord, ayant rencontré plus de difficultés avec l'URSSAF qu'avec le RSI :)
Mais Jupiter en a décidé ainsi, alors on obéit hein !
gregelec
gregelec ★★★★★★ 21/12/2017, 17h29 #7  
Pour le logiciel de gestion je te recommande
http://www.ig-conseils.com/logiciel...iciens/205.html regardes bien il existe plusieurs distributeurs et parfois en droit d'usage (forfait mensuel)
Pour ce qui est de trouver des chantiers il faut se diversifier dans le type de clientèle mais se spécialiser dans le type de prestation ce qui te permet de travailler au forfait et d'éviter de passer trop de temps à rédiger des devis.
J'ai eu trois SARL (elec auto et elec batiment) et j'ai travaillé dans l'informatique de gestion .Le plus important c'est la partie commercialisation il faut faire de la marge mais pas passer trop de temps à acheter . il est préférable d'acheter du bon matos facile à poser que tu pas cher ou tu galère à la pose .
Pour moi le statut SAS est un bon compromis mais il est urgent d'attendre ce qui va remplacer le RSI et fait gaffe au virage autoentrepreneur et société avec le RSI.
__________________
Dans le dictionnaire,réussite se trouve avant travail.Mais pas dans la vraie vie
guy92
guy92 ★★★★★★ 21/12/2017, 18h28 #8  
Posté par Auré élec

Bonjour,

Je viens vers vous car je vais essayer de prendre mon envol à mon compte!!!

Déjà, un petit point sur mon parcours:
_J'ai travaillé quasiment que dans des grands groupes comme cégélec, Spie où j'ai occupé des postes d'ouvrier à chef de chantier pendant 15 ans.
_Je suis de formation industrielle ( BTS électrotechnique) donc pour moi l'automatisme et la domotique n'est pas quelque chose d'inconnu. Tout comme l'incendie, l'intrusion, la BT, la HT(A)....
_Je suis actuellement Auto entrepreneur depuis 2011 et je dégage un chiffre d'affaire de à peu près 20 000 € sans chercher le client.
_Aujourd'hui, mes clients sont des agences immobilières et des syndics.

La raison qui me pousse à me mettre à mon compte est tout simplement la mentalité qu'il se dégage des entreprises actuelles où l'on n'est plus considéré. Mais la passion de mon métier est malgré tout intacte!!!

J'aurais besoin de quelques conseil afin d'orienter correctement mon activité que ce soit dans le type de client à trouver mais aussi pour le statut juridique qu'il serait préférable de choisir en sachant que je m'associerai avec une personne de confiance déjà choisi.

Je vous remercie par avance pour vos réponses.



Bonjour Auré élec
La question est trop vaste et peut être abordée sous plein d'aspects différents.

Si tu es auto-entrepreneur depuis 2011, ta question est un peu curieuse, car tu aurais normalement du suivre une formation par la chambre des métiers te donnant l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour le choix d'un statut juridique.

Tu dis: Je suis actuellement Auto entrepreneur depuis 2011 et je dégage un chiffre d'affaire de à peu près 20 000 € sans chercher le client.

Si tu travailles à temps plein20 000 euros c'est pas beaucoup comme CA, .
Un artisan électricien en électricité générale,(SARL, EURL, EI, SAS) qui ne tourne pas en rond, va plutôt être dans une fourchette annuelle entre 65 et 110Keuros HT. Je parle bien sur de chiffre d'affaire et pas de bénéfice.

Quelle est ta marge nette: ce qui reste dans ta poche une fois toutes les charges payées (achats, assurances, charges du RSI) et avant les impôts sur le revenu
Quel est ta moyenne du total d'heures passées par mois à travailler et aux taches annexes :appros, administratif devis factures.


Tu as un comptable?


Tu dis: mes clients sont des agences immobilières et des syndics.
Pourquoi n'as tu pas de particuliers en direct dans tes clients?
Es-tu assujetti à la TVA? si non, cela t'oblige à baisser ta marge car tu ne peux pas faire de facturation avec la TVA à 10%.

Tu demandes : le statut juridique qu'il serait préférable de choisir en sachant que je m'associerai avec une personne de confiance déjà choisi.
déjà si tu as un associé, c'est que vous avez déjà opté pour un type de société.
Pourquoi un associé? que sait-il faire? vous êtes complémentaires? sur quoi?

Tu dis: La raison qui me pousse à me mettre à mon compte est tout simplement la mentalité qu'il se dégage des entreprises actuelles où l'on n'est plus considéré. Mais la passion de mon métier est malgré tout intacte!!!
Ne rêve pas, être patron ne donne pas les pleins pouvoirs et la vie de patron n'est pas rose tous les jours.
Le mieux à faire pour toi, est de rencontrer des patrons "électriciens" (de structure similaires à celle que tu souhaite créer) en face à face et que tu exposes tes souhaits, rêves et espérances.

Tu demande: J'aurais besoin de quelques conseil afin d'orienter correctement mon activité.

Des conseils, cela ne sert pas à grand chose car un patron il est toujours seul à décider,
Quelques règles toutefois, Fait ce que tu as envie de faire, fait le bien, fait ce qu'il faut pour avoir des clients satisfaits de ton travail.
Pose des question à tes pairs, ce sont des confrères pas des concurrents...
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 21/12/2017 à 18h36.
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 21/12/2017, 21h02 #9  
Posté par Auré élec

Bonjour,

Je viens vers vous car je vais essayer de prendre mon envol à mon compte!!!

J'aurais besoin de quelques conseil afin d'orienter correctement mon activité que ce soit dans le type de client à trouver mais aussi pour le statut juridique qu'il serait préférable de choisir en sachant que je m'associerai avec une personne de confiance déjà choisi.

Je vous remercie par avance pour vos réponses.

asher

DÉJA NE PAS DIRE ESSAYER !
sinon tu vas te crasher !
tu vas être associé ? t'es mal barré alors !
mieux vaut que chacun possède sa boite et vous partagez des chantiers...
la raison essentielle qu'il faut garder à l'esprit il faut dégager de la marge.
ensuite je te dirai éjecte au plus vite les syndics et agences immobilières par une nouvelle clientèle de particuliers d'entreprise de mairie etc...
les syndics et agence sont de mauvais payeurs, ils vont te presser comme un vieux citron et quand tu n'auras plus de jus ils prendront un nouveau citron !
je regrette le RSI car suite autolé il faut reconnaitre une grande amélioration l'urssaff c'est le bordel
Répondre