ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique

Merci de ne pas poster des messages en relation avec le piratage.


    Forums de Abcelectronique > Hors Electronique (mais technique)
  » interdiction des moteurs thermiques quel puissance électrique il faudrait ?
Identifiant Se souvenir de moi ?
Mot de passe
Répondre     Nouvelle discussion

Page 2 sur 2

interdiction des moteurs thermiques quel puissance électrique il faudrait ?

 

Q.Bit.Boole
Q.Bit.Boole ☆☆☆☆☆☆☆ 16/07/2017, 11h25 #51  
Posté par tontonbidule

sur 100 chercheurs tu en as 5 qui bossent comme des ânes, 10 qui bossent normalement, 20 qui lèche le cul

10% bossent de façon productive et 90% font les lèches en tout genre, s’attribuent le travail des autres. C'est connu, les chercheurs qui cherchent, on en trouve, des chercheurs qui trouvent, on en cherche. Je pense que le milieu de la recherche publique est un milieu de privilégiés qui se pistonnent, pour y accéder il faut avoir un entourage adéquat car il y a beaucoup d'avantages à rien glander dans un labo, on peut calculer la vitesse angulaire des pouces.

Dernière modification par Q.Bit.Boole 16/07/2017 à 14h42.
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 17/07/2017, 09h35 #52  
Posté par tontonbidule

la recherche publique :
stop sur 100 chercheurs tu en as 5 qui bossent comme des ânes, 10 qui bossent normalement, 20 qui lèche le cul du directeur et le reste mieux vaut ne pas en parler...
et pour ne pas oublier les chercheurs achètent tout leur matos de distributeurs important des produits USA en effet pour publier dans les revues de daubes il faut décrire le matériel et seul le matos USA est bien vu ...
la recherche publique plombe l'industrie



Vision très personnelle.
Un intervenant en recherche développement remplit des fiches horaires qui charge la commende d'étude en conséquence de son taux horaire et du temps qui y a été consacré.
En règle général, un budget a été alloué à l'étude, ce qui fait que son épuisement se traduit par l'arrêt de l'étude.

La publication des recherches importantes est obligatoire pour être validées par la communauté scientifique. Son rôle est d'émettre d'éventuelles objections pour reconsidérer des aspects mal évalués, décrits.

Quand on se lance dans des recherches complexes, il faut du matériel de pilotage contrôle très coûteux que seuls des budgets conséquents peuvent assurer. Voir le matériel du CERN, de l'ESA par exemple
Une recherche fructueuse est l'association de chercheurs qualifiés avec des moyens financiers adaptés.
Le restant n'est que du baratin non constructif.
dspix
dspix ★★★★★★★ 17/07/2017, 09h47 #53  
Posté par tontonbidule

la recherche publique :
stop sur 100 chercheurs tu en as 5 qui bossent comme des ânes, 10 qui bossent normalement, 20 qui lèche le cul du directeur et le reste mieux vaut ne pas en parler...
et pour ne pas oublier les chercheurs achètent tout leur matos de distributeurs important des produits USA en effet pour publier dans les revues de daubes il faut décrire le matériel et seul le matos USA est bien vu ...
la recherche publique plombe l'industrie



Évidement, je suppose que pour sortir une telle affirmation, tu fais partie de la maison et que tu as constaté ceci dans tous les labo de recherche ou tu as pu bossé ?
__________________
A+
Damien
DAUDET78
DAUDET78 ★★★★★★★ 17/07/2017, 09h51 #54  
Posté par Thyratron

La publication des recherches importantes est obligatoire pour être validées par la communauté scientifique. Son rôle est d'émettre d'éventuelles objections pour reconsidérer des aspects mal évalués, décrits.

L'effet pervers de cette règle (qui conditionne l'avancement du chercheur), c'est qu'on ne peut plus breveter une invention.
__________________
L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là!
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 17/07/2017, 11h56 #55  
Posté par DAUDET78

L'effet pervers de cette règle (qui conditionne l'avancement du chercheur), c'est qu'on ne peut plus breveter une invention.


Le brevet se prend sur le procédé dès sa découverte, le développement qui suit est affiné par les essais, les publications.
C'est ce que pratique le secteur pharmaceutique qui ne semble pas dans la misère.
La durée de validité du brevet ne couvre que 50% de la durée soit la phase de commercialisation.
DAUDET78
DAUDET78 ★★★★★★★ 17/07/2017, 16h58 #56  
Posté par Thyratron

Le brevet se prend sur le procédé dès sa découverte,

Un chercheur est jugé sur le nombre de papier ( valable ou non) qu'il publie. Aussi, il communique sur n'importe quoi. Si il y avait matière à brevet, c'est trop tard.

Un autre problème du CNRS, c'est qu'il y a une mentalité anti-brevet. C'est nous les chercheurs purs et durs . Et on ne veut surtout pas qu'une PME capitaliste fasse du profit avec ce qu'on trouve.

C'est ce que pratique le secteur pharmaceutique qui ne semble pas dans la misère.

Ou automobile ! Mais la politique est différente. Chez Bosh, il dépose un brevet chaque fois qu'un ingénieur rêve d'une vis carré avec un écrou ovale ! Ca pourra peut être servir un jour. Ensuite, tu fais tes publications.
__________________
L'age n'est pas un handicap .... Encore faut-il arriver jusque là!
Thyratron
Thyratron ★★★★★☆☆ 17/07/2017, 18h19 #57  
Posté par DAUDET78

Un chercheur est jugé sur le nombre de papier ( valable ou non) qu'il publie. Aussi, il communique sur n'importe quoi. Si il y avait matière à brevet, c'est trop tard.
.


Tout dépend du secteur du chercheur, recherche fondamentale ou bien intégrée à un groupe.
Par exemple, dans le pharmaceutique, quand le principe actif d'une molécule est découvert puis confirmé, il y a dépot d'un brevet, de préférence mondial.
Suivent environ 10 années de mise au point du mode de traitement par des essais cliniques pour déterminer les effets secondaires et le risque sur une population standard.
Dès que l'autorisation de mise sur le marché est obtenue, les piécettes tinteront durant les dernières années de validité du brevet.
Tous les brevets n'arrivent pas à la phase de commercialisation.
Un des effets pervers de la méthode est la fermeture d'un site de recherche ayant trouvé un produit fabuleux. Pour le motif qu'il est alors peu probable de retrouver se sitôt un produit aux performances financières identiques.
kabak_85
kabak_85 ★★★★★★ 17/07/2017, 18h44 #58  
Moralité, il vaut mieux être artiste que chercheur.

Les droits d'une invention est de 20 ans alors que celui d'un "artiste" est de 70 ans après sa mort...
__________________
"Un probleme bien posé est a moitié résolu"
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 17/07/2017, 21h07 #59  
Posté par kabak_85

Moralité, il vaut mieux être artiste que chercheur.

Les droits d'une invention est de 20 ans alors que celui d'un "artiste" est de 70 ans après sa mort...



bravo toi tu as trouvé et tu vas droit au but !

un artiste c'est quoi ?

ca peut être ca aussi ?

http://www.### N'employez pas ...n-non-censuree/
tontonbidule
tontonbidule ★★★★★☆☆ 17/07/2017, 21h10 #60  
Posté par dspix

Évidement, je suppose que pour sortir une telle affirmation, tu fais partie de la maison et que tu as constaté ceci dans tous les labo de recherche ou tu as pu bossé ?



j'ai donné 12 ans basta...
oui j'ai constaté ca dans plusieurs labos
Répondre

Page 2 sur 2