ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique

Merci de ne pas poster des messages en relation avec le piratage.


    Forums de Abcelectronique > Electronique Analogique et Numérique
  » Est-ce qu'un potentiometre peut remplacer un reostat
Identifiant Se souvenir de moi ?
Mot de passe
Répondre     Nouvelle discussion

Page 1 sur 2

Est-ce qu'un potentiometre peut remplacer un reostat

 

pierrot10
pierrot10 ★★★☆☆☆☆ 27/11/2017, 21h21 #1  
Bonjour à tous!!

Je teste ce capteur de mouvement qui me semble beaucoup trop sensible.
https://www.seeedstudio.com/Grove-m...sor-p-2930.html

Il est dit qu'on peut régler la sensibilité et après avoir chercher, il est dit qu'il faut ajouter un reostat, derriere le PCB.

Mais un réostat n'est pas pour des courrant fort!!! Je suis surpris que cette page ne parle pas de potentiometre.

Est-ce qu'un petit potentiometre peut comme-même remplacer un reostat?

Merci et bonne soirée!!
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★★ 27/11/2017, 22h06 #2  
Posté par pierrot10

Mais un réostat n'est pas pour des courrant fort!!!


Et bonsoir...
Bin si, justement !
Un rhéostat est dédié aux fortes intensités alors qu'un potentiomètre s'emploie pour de faibles intensités...

Et donc remplacer le premier par le deuxième ne peut qu'être fatal pour ce dernier...
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !
pierrot10
pierrot10 ★★★☆☆☆☆ 27/11/2017, 23h03 #3  
Bonsoir,
Merci pour ta réponse.
D'accord je comprends. Mais ce capteur fonctionne en 3.3V. Est-ce qu'on a vraiment une forte intensité?

Working Current 12 – 20 μA


??
Pourquoi il utilise alors a rheostat??

Toute bonne soirée!!!
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★★ 27/11/2017, 23h40 #4  
Posté par pierrot10

Mais ce capteur fonctionne en 3.3V. Est-ce qu'on a vraiment une forte intensité?

??
Pourquoi il utilise alors a rheostat??

Toute bonne soirée!!!


Re...
Ah OK, j'ai donc suivi le lien et lu...
Par "rhéostat", ils entendent bien en effet "potentiomètre"...
Ils auraient pu utiliser "potentiometer" mais bon...

C'est les joies libérales de l'anglo-américain technique, surtout quand c'est une traduction faite par des non anglais...
C'est comme une "diode" qui en anglo-américain peut se dire "diode" ou "valve" ou... suivant le contexte d'utilisation et d'autres facteurs...

Bref, ton interrogation n'était pas sans fondement si tu n'es pas coutumier du langage technique anglo-américain et son usage parfois très imagé...
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !
pierrot10
pierrot10 ★★★☆☆☆☆ 28/11/2017, 00h00 #5  
D'accord, merci beaucoup pour cette confirmation. Je trouvais comme-même troublant qu'on potentiometre ne puisse pas faire l'affaire.
Toute bonne soirée
guy92
guy92 ★★★★★★ 28/11/2017, 09h06 #6  
Un peu de vocabulaire pour utiliser les bons mots pour les bonnes choses
La différence entre un potentiomètre et un rhéostat n'est pas la puissance de l'un qui serait plus important que la puissance de l'autre.

Un potentiomètre c'est un diviseur de tension résistif ou diviseur de tension potentiomètrique. donc trois pattes
L'entrée se fait sur les deux extrémités de la piste et la sortie est entre une extremité de la piste et le curseur.

Un rhéostat c'est une résistance variable avec deux pattes et c'est monté en série avec la charge.
Si l'on prends un potentiomètre et que l'on relie le curseur avec une des deux extremités de la piste l'on obtiens un rhéostat.

Diode et Valve

Valve c'est uniquement pour une diode à vide de l'époque des tubes à vide.
Mais pour être encore plus précis cela à été utilisé à une certaine époque pour tout tube à vide en particulier par les Anglais.
Donc si une valve est une diode une diode n'est pas forcement une valve.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 28/11/2017 à 10h16.
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★★ 28/11/2017, 10h14 #7  
Posté par guy92

Un peu de vocabulaire pour utiliser les bons mots pour les bonnes choses
La difference entre un potentiometre et un rheostat n'est pas la puissance de l'un qui serait plus important que la puissance de l'autre.

Un potentiometre c'est un diviseur de tension resistif diviseur de tension potentiometrique. donc trois pattes
L'entrée se fait sur les deux extremites de la piste et la sortie est entre une extremité de la piste et le curseur.

Un rheostat c'est une resistance variable avec deux pattes et c'est monté en serie avec la charge.
Si l'on prends un potentiometre et que l'on relie le curseur avec une des deux extremités de la piste l'on obtiens un rheostat.


Et bonjour...

T'es en froid avec les é, è et les ê ?
C'est sans doute la météo du moment qui veut ça... :)

En tout cas et sans critiquer ton vocabulaire, il semble clair que nous n'avons pas le même...

Car quand même, la notion de puissance admissible est un facteur important, voire le principal, pour différencier un rhéostat basés sur un fil résistif bobiné autour d'un noyau isolant et un potentiomètre avec une piste carbone...
Quant au potentiomètre bobiné, je lui attribue l'un des deux noms suivant son contexte d'utilisation et... mon humeur du moment. M'enfin, les puissances associées à un tel composant restent encore très modérées...

Tous les rhéostats que j'ai croisé (industriels ou de labo) sont configurés de construction comme des potentiomètres... de puissance avec trois bornes et peuvent donc en effet être configurés à sa guise comme tels ou des résistances ajustables... de puissance en reliant une des bornes extrêmes avec le point milieu mobile (curseur).

Par contre pour moi, un potentiomètre carbone avec le curseur relié à une des bornes extrêmes est logiquement une résistance ajustable, en aucun un rhéostat.
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !
guy92
guy92 ★★★★★★ 28/11/2017, 10h36 #8  
Posté par bonnetgeor

Et bonjour...

T'es en froid avec les é, è et les ê ?
C'est sans doute la météo du moment qui veut ça... :)

En tout cas et sans critiquer ton vocabulaire, il semble clair que nous n'avons pas le même...

Car quand même, la notion de puissance admissible est un facteur important, voire le principal, pour différencier un rhéostat basés sur un fil résistif bobiné autour d'un noyau isolant et un potentiomètre avec une piste carbone...
Quant au potentiomètre bobiné, je lui attribue l'un des deux noms suivant son contexte d'utilisation et... mon humeur du moment. M'enfin, les puissances associées à un tel composant restent encore très modérées...

Tous les rhéostats que j'ai croisé (industriels ou de labo) sont configurés de construction comme des potentiomètres... de puissance avec trois bornes et peuvent donc en effet être configurés à sa guise comme tels ou des résistances ajustables... de puissance en reliant une des bornes extrêmes avec le point milieu mobile (curseur).

Par contre pour moi, un potentiomètre carbone avec le curseur relié à une des bornes extrêmes est logiquement une résistance ajustable, en aucun un rhéostat.



Bonjour bonnetgeor
Le froid avec les accents, c'est que je n'ai pas posté à partir d'un PC.
Et quand j'ai vu le résultat (oui, cela pique les yeux) j'ai corrigé mais tu avais déjà posté ton retour.

Le sens des mots n'est pas le même selon les endroits .
(France, USA, URSS, en Angleterre ....), et les époques.
Cela varie aussi fortement selon les entreprises et secteurs d'activité.
Et aussi beaucoup, comme dirais Haddock, selon l'Age du capitaine...

J'ai commencé à travailler avec des potentiomètres bobinés qui pouvaient encaisser plusieurs ampères et la tension secteur, pouvant être utilisés comme potentiomètres ou comme rhéostats, techniquement c'est le même objet, simplement le montage dans le circuit est différent.

J'essaye d'être précis dans un monde approximatif où la précision et la richesse du vocabulaire est mise à mal.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
rlo69
rlo69 ★★★★★☆☆ 28/11/2017, 10h41 #9  
Bonjour,

J'ai regardé aussi pour la définition de rhéostat, celle qui est donnée est la suivante :

Résistance électrique réglable qui, intercalée dans un circuit, permet d'y modifier l'intensité du courant.

Cordialement
rlo69
rlo69 ★★★★★☆☆ 28/11/2017, 10h45 #10  
Bonjour,

Pour la culture, lu dans ce lien : http://www.physics-and-radio-electr...s/rheostat.html

Rheostat definition :

Rheostat is a variable resistor, which is used to control the flow of electric current by manually increasing or decreasing the resistance. The English scientist Sir Charles Wheatstone coined the word rheostat, it is derived from the Greek word “rheos” and “-statis” which means a stream controlling device or a current controlling device.

Celui du pont de Wheastone.

Cordialement
mag1
mag1 ★★★★☆☆☆ 28/11/2017, 10h54 #11  
Bonjour,

Pour moi, un rhéostat est une résistance variable, avec deux pôles.
Un potentiomètre, c'est pour faire varier un potentiel entre deux pôles avec une prise médiane, il y a donc trois pôles.
On peut utiliser un potentiomètre en rhéostat.
Je pense qu'ici, le terme rhéostat est employé pour potentiomètre.

Pour info, sur une des vues en #1, il y a déjà un potentiomètre miniature.

MM
jiherve
jiherve ★★★★★☆☆ 29/11/2017, 12h00 #12  
Bonjour,
+10 Guy92!
JR
Philibert78
Philibert78 ★★☆☆☆☆☆ 29/11/2017, 12h30 #13  
Un rhéostat pouvant aussi être électronique (par opposition à mécanique).
guy92
guy92 ★★★★★★ 29/11/2017, 13h09 #14  
Posté par Philibert78

Un rhéostat pouvant aussi être électronique (par opposition à mécanique).



Bonjour Philibert78
Dans l'absolu non.
Mais cela te fait plaisir, tout le monde peut appeler n'importe quoi n'importe comment.

La langue Française est riche et précise. La culture technique imposait de connaitre un vocabulaire correspondant au métier. Nommer les choses par les noms corrects aide à la compréhension et à l'échange entre techniciens.

Ce vocabulaire porte l'histoire de la technique et la connaissance des anciens.

S'il y a des dizaines de mots qui existent correspondant à des situations précises et différentes les unes des autres, pourquoi se contenter d'un terme générique vague qui fait perdre la richesse du mot.

Un rhéostat c'est un objet du monde de l'électrotechnique qui n'est pas électronique et qui permets d'ajuster un courant
Un gradateur, un variateur, un ballast, et il y en a d'autres..., cela est "électronique" et cela permets tout comme le fait un rhéostat d'ajuster un courant, mais ce sont des choses bien différentes.

Je suis sans doute un dinosaure borné...
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 29/11/2017 à 13h35.
jiherve
jiherve ★★★★★☆☆ 29/11/2017, 22h07 #15  
Bonsoir,

Ce vocabulaire porte l'histoire de la technique et la connaissance des anciens.


Tout à fait et tes définitions sont les bonnes, mais aujourd'hui nombreux sont ceux qui ignorent tout de l'Histoire ce qui est l'ignorance majeure.
JR
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 01/12/2017, 13h58 #16  
Posté par guy92

Un peu de vocabulaire pour utiliser les bons mots pour les bonnes choses
La différence entre un potentiomètre et un rhéostat n'est pas la puissance de l'un qui serait plus important que la puissance de l'autre.

Un potentiomètre c'est un diviseur de tension résistif ou diviseur de tension potentiomètrique. donc trois pattes
L'entrée se fait sur les deux extrémités de la piste et la sortie est entre une extremité de la piste et le curseur.

Un rhéostat c'est une résistance variable avec deux pattes et c'est monté en série avec la charge.
Si l'on prends un potentiomètre et que l'on relie le curseur avec une des deux extremités de la piste l'on obtiens un rhéostat.

Diode et Valve

Valve c'est uniquement pour une diode à vide de l'époque des tubes à vide.
Mais pour être encore plus précis cela à été utilisé à une certaine époque pour tout tube à vide en particulier par les Anglais.
Donc si une valve est une diode une diode n'est pas forcement une valve.




diode à vide cela n'existe pas, une diode est un semi conducteur tout se passe dans la matière et la valve tout se passe dans le vide comme d'ailleurs tu l'as précisé toi même, il faudrait savoir!

ah ouais donc la valve dans le corps humain est aussi une diode je suppose!?

en automobile la valve est aussi une diode!?
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 01/12/2017, 14h03 #17  
Posté par jiherve

Bonsoir,

Tout à fait et tes définitions sont les bonnes, mais aujourd'hui nombreux sont ceux qui ignorent tout de l'Histoire ce qui est l'ignorance majeure.
JR




Ouais mais il y en a qui reconnaissent ne pas avoir tout vu lorsqu'ils s'aperçoivent de leur connerie

par exemple qui connait le rhéostat liquide vapeur? Le rhéostat de démarrage L.E.M des rames RATP dans le temps ou encore des rhéostats triphasés pour faire démarrer les moteurs asynchrones par le stator ou le rotor?
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
AUDIOVALVE
AUDIOVALVE ★★★★★★★ 01/12/2017, 14h19 #18  
moi !

sincèrement....

idem pour la machine à vapeur "compound" que je ne saurais pas exploiter
__________________
il n'est pas nécessaire d'être fou pour participer à ce forum, mais ça aide !
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 01/12/2017, 14h34 #19  
Posté par AUDIOVALVE

moi !

sincèrement....

idem pour la machine à vapeur "compound" que je ne saurais pas exploiter




une machine a vapeur ce n'est quand même pas du même acabit qu'un rhéostat!

et le montage compound tu saurais l'exploiter ?


au fait, ta valve fonctionne bien?
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
guy92
guy92 ★★★★★★ 01/12/2017, 19h38 #20  
Posté par alain du 93

Ouais mais il y en a qui reconnaissent ne pas avoir tout vu lorsqu'ils s'aperçoivent de leur connerie

par exemple qui connait le rhéostat liquide vapeur? Le rhéostat de démarrage L.E.M des rames RATP dans le temps ou encore des rhéostats triphasés pour faire démarrer les moteurs asynchrones par le stator ou le rotor?



qui connait le ...?
En gros tous ceux qui ont plus de 50-55 ans et qui on fait des études d'électrotechnique avant 1985-1990. Et aussi les électriciens/électromécaniciens/mécaniciens de la marine.
Mais y'en a peut être d'autres...
Les jeunes vous en pensez quoi?


L'enseignement s'est par la suite de plus en plus simplifié , ce qui fait que la connaissance des différentes machines tournantes est aujourd'hui très superficielle, avec la disparition dans l'enseignement des TP sur les plateformes de mesures machine tournantes et des cours de technologie sur ces mêmes machines.
Dans les programmes, cela a été remplacé par les variateurs et uniquement la présentation du moteur asynchrone.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego

Dernière modification par guy92 01/12/2017 à 19h47.
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★★ 02/12/2017, 10h10 #21  
Posté par alain du 93

Ouais mais il y en a qui reconnaissent ne pas avoir tout vu lorsqu'ils s'aperçoivent de leur connerie...


Et bonjour...
Il est vrai "qu'avoir tout vu" et prétendre qu'on ne se trompe jamais sont deux caractéristiques qui permettent souvent de reconnaître les branle-manettes...
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !

Dernière modification par bonnetgeor 02/12/2017 à 12h33.
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 13h20 #22  
Eh oui.....
Entre ceux qui ont déjà vu ou utilisé dans la vrai vie et ceux qui parcourent le net à la recherche "des infos" enfin de "briller" ici ou ailleurs c'est impressionnant...

La différence entre un potentiomètre et un rehostat ? Ce n'est ni la puissance, ni la valeur ohmique....
Ça déjà été précisé donc inutile d'y revenir...
Quand on faisait "à l'époque" des manip sur les générateurs ou moteurs DC shunt, série ou compound il fallait pour un moteur shunt par ex utilisé un REHOSTAT afin de faire varier i dans l'inducteur....Tant qu'à faire il fallait éviter que i ne soit pas égal à 0 pour les raisons que vous connaissez...sinon c'était l'emballement assuré !

Quand on appliquait la méthode V/A et qu'il fallait faire varier une TENSION on utilisait le MÊME ÉLÉMENTS sauf que cette fois ci on exploitait les 3 bornes du dispositif. ...

Bien entendu dans ces deux cas de figure il fallait tout de même choisir judicieusement les caractéristiques électrique adéquate...

Je me souviens d'un stagiaire qui avait essayé de faire un réglage de volume avec un rehostat.....je lui avais dit qu'il avait aucune chance d'y arriver....car son rehostat + la Z d'entrée de son preampli formait un pont diviseur et que malgré le rehostat au maxi il ne pourrait jamais annuler la tension qui attaque le preampli...
C'est la qu'il a compris le rôle du potentiomètre et celui du rehostat.....

Le drame ?
On ne leur apprend plus rien.....

Dernière modification par CHRONOS 12/12/2017 à 14h55.
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 14h54 #23  
Posté par CHRONOS

Eh oui.....
Entre ceux qui ont déjà vu ou utilisé dans la vrai vie et ceux qui parcourent le net à la recherche "des infos" enfin de "briller" ici ou ailleurs c'est impressionnant...

La différence entre un potentiomètre et un rehostat ? Ce n'est ni la puissance, ni la valeur ohmique....
Ça déjà été précisé donc inutile d'y revenir...
Quand on faisait "à l'époque" des manip sur les générateurs ou moteurs DC shunt, série ou compound il fallait pour un moteur shunt par ex utilisé un REHOSTAT afin de faire varier i dans l'inducteur....Tant qu'à faire il fallait éviter que i ne soit pas égal à 0 pour les raisons que vous connaissez...sinon c'était l'emballement assuré !

Quand on appliquait la méthode V/A et qu'il fallait faire varier une TENSION on utilisait le MÊME ÉLÉMENTS sauf que cette fois ci on exploitait les 3 bornes du dispositif. ...

Bien entendu dans ces deux cas de figure il fallait tout de même choisir judicieusement les caractéristiques électrique adéquate...

Je me souviens d'un stagiaire qui avait essayé de faire un réglage de volume avec un rehostat.....je lui avais qu'il avait aucune chance d'y arriver....car son rehostat + la Z d'entrée de son preampli formait un pont diviseur et que malgré le rehostat au maxi il ne pourrait jamais annuler la tension qui attaque le preampli...
C'est la qu'il a compris le rôle du potentiomètre et celui du rehostat.....

Le drame ?
On ne leur apprend plus rien.....
[





Même pas à écrire correctement le nom!
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h05 #24  
Posté par CHRONOS

Eh oui.....
Entre ceux qui ont déjà vu ou utilisé dans la vrai vie et ceux qui parcourent le net à la recherche "des infos" enfin de "briller" ici ou ailleurs c'est impressionnant...

La différence entre un potentiomètre et un rehostat ? Ce n'est ni la puissance, ni la valeur ohmique....
Ça déjà été précisé donc inutile d'y revenir...
Quand on faisait "à l'époque" des manip sur les générateurs ou moteurs DC shunt, série ou compound il fallait pour un moteur shunt par ex utilisé un REHOSTAT afin de faire varier i dans l'inducteur....Tant qu'à faire il fallait éviter que i ne soit pas égal à 0 pour les raisons que vous connaissez...sinon c'était l'emballement assuré !

Quand on appliquait la méthode V/A et qu'il fallait faire varier une TENSION on utilisait le MÊME ÉLÉMENTS sauf que cette fois ci on exploitait les 3 bornes du dispositif. ...

Bien entendu dans ces deux cas de figure il fallait tout de même choisir judicieusement les caractéristiques électrique adéquate...

Je me souviens d'un stagiaire qui avait essayé de faire un réglage de volume avec un rehostat.....je lui avais dit qu'il avait aucune chance d'y arriver....car son rehostat + la Z d'entrée de son preampli formait un pont diviseur et que malgré le rehostat au maxi il ne pourrait jamais annuler la tension qui attaque le preampli...
C'est la qu'il a compris le rôle du potentiomètre et celui du rehostat.....

Le drame ?
On ne leur apprend plus rien.....




Je me souviens avoir déjà utilisé un rhéostat en résistance ajustable pour relever la caractéristique d'une diode à l'oscilloscope.
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h05 #25  

Même pas à écrire correctement le nom!



Effectivement quel nullard je fais....
C'est rhéostat et non rehostat....
Foutu téléphone qui corrige à tord si on fait pas gaffe....
Fallait bien une excuse...
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h08 #26  
Posté par alain du 93

Je me souviens avoir déjà utilisé un rhéostat en résistance ajustable pour relever la caractéristique d'une diode à l'oscilloscope.



Idem !
La caractéristique courant/tension....mais avec la méthode V/A me concernant....
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h08 #27  
Posté par guy92

qui connait le ...?
En gros tous ceux qui ont plus de 50-55 ans et qui on fait des études d'électrotechnique avant 1985-1990. Et aussi les électriciens/électromécaniciens/mécaniciens de la marine.
Mais y'en a peut être d'autres...
Les jeunes vous en pensez quoi?


L'enseignement s'est par la suite de plus en plus simplifié , ce qui fait que la connaissance des différentes machines tournantes est aujourd'hui très superficielle, avec la disparition dans l'enseignement des TP sur les plateformes de mesures machine tournantes et des cours de technologie sur ces mêmes machines.
Dans les programmes, cela a été remplacé par les variateurs et uniquement la présentation du moteur asynchrone.




Tu sais combien de temps il fallait pour installer et désinstaller tout le matériel pour ce genre de TP!?


Je ne te parles pas bien entendu des abrutis qui donnaient une vitesse infinie au moteur juste pour voir ce qu'on leur apprenait était vrai ou bien encore pour s'amuser!
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!

Dernière modification par alain du 93 12/12/2017 à 15h16.
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h13 #28  
Posté par CHRONOS

Idem !
La caractéristique courant/tension....mais avec la méthode V/A me concernant....





La méthode voltampèremétrique consiste uniquement à placer un ampèremètre(ou milliampèremètre ou même microampèremètre) et un voltmètre (ou millivoltmètre) dans le circuit aux endroits où il faut, c'était mon ça aussi.
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h14 #29  
C'était quand même "une époque" ou on avait 4h d'essais et mesures.....
Il fallait bien 1h d'installation et de rangement...
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h20 #30  
Posté par CHRONOS

C'était quand même "une époque" ou on avait 4h d'essais et mesures.....
Il fallait bien 1h d'installation et de rangement...




4 heures d'essais qui passaient très vite crois moi! Surtout qu'avant cela il fallait préparer son rapport. Et aussi il fallait chercher dès fois des appareils de mesures qui disparaissaient, dont on se doutait bien du pourquoi!

Allez dans l'ordre:


But
Principe
Schéma de montage
Mode opératoire
Matériel utilisé
Conclusion


et j'en oublie surement
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h20 #31  
Posté par alain du 93

La méthode voltampèremétrique consiste uniquement à placer un ampèremètre(ou milliampèremètre ou même microampèremètre) et un voltmètre (ou millivoltmètre) dans le circuit aux endroits où il faut, c'était mon ça aussi.



Oui mais rappelle toi aussi qu'il fallait choisir entre le câblage amont ou aval...il fallait connaître la R de la charge et d'après les résistances spécifiques de A et V on savait choisir entre amont ou aval...
Ne pas oublier qu'à cette époque on utilisait surtout en électrotechnique des Métrix analogique. ...beaux appareils d'ailleurs...
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h21 #32  
Posté par alain du 93

4 heures d'essais qui passaient très vite crois moi! Surtout qu'avant cela il fallait préparer son rapport.

Allez dans l'ordre:


But
Principe;
Schéma de montage
Mode opératoire
Matériel utilisé
Conclusion


et j'en oublie surement



Mince ! On a fait la même chose !
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 12/12/2017, 15h24 #33  
Posté par CHRONOS

Oui mais rappelle toi aussi qu'il fallait choisir entre le câblage amont ou aval...il fallait connaître la R de la charge et d'après les résistances spécifiques de A et V on savait choisir entre amont ou aval...
Ne pas oublier qu'à cette époque on utilisait surtout en électrotechnique des Métrix analogique. ...beaux appareils d'ailleurs...




C'est ce que je laisse sous entendre dans mon dernier message.
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
guy92
guy92 ★★★★★★ 13/12/2017, 00h30 #34  
Posté par CHRONOS

Eh oui.....
Entre ceux qui ont déjà vu ou utilisé dans la vrai vie et ceux qui parcourent le net à la recherche "des infos" enfin de "briller" ici ou ailleurs c'est impressionnant...

La différence entre un potentiomètre et un rehostat ? Ce n'est ni la puissance, ni la valeur ohmique....
Ça déjà été précisé donc inutile d'y revenir...
Quand on faisait "à l'époque" des manip sur les générateurs ou moteurs DC shunt, série ou compound il fallait pour un moteur shunt par ex utilisé un REHOSTAT afin de faire varier i dans l'inducteur....Tant qu'à faire il fallait éviter que i ne soit pas égal à 0 pour les raisons que vous connaissez...sinon c'était l'emballement assuré !

Quand on appliquait la méthode V/A et qu'il fallait faire varier une TENSION on utilisait le MÊME ÉLÉMENTS sauf que cette fois ci on exploitait les 3 bornes du dispositif. ...

Bien entendu dans ces deux cas de figure il fallait tout de même choisir judicieusement les caractéristiques électrique adéquate...

Je me souviens d'un stagiaire qui avait essayé de faire un réglage de volume avec un rehostat.....je lui avais dit qu'il avait aucune chance d'y arriver....car son rehostat + la Z d'entrée de son preampli formait un pont diviseur et que malgré le rehostat au maxi il ne pourrait jamais annuler la tension qui attaque le preampli...
C'est la qu'il a compris le rôle du potentiomètre et celui du rehostat.....

Le drame ?
On ne leur apprend plus rien.....



Bonsoir CHRONOS,
Tu dis: "Le drame ?
On ne leur apprend plus rien....."

L'on ne peux pas dire cela.

En quelques dizaines d'années les programmes se sont considérablement étendus, avec moins d'heures de cours et des élèves manquant de concentration et d'appétence pour la "chose" technique.
Les sujets à traiter dans les programmes, sont beaucoup plus nombreux, donc avec un nombre d'heures de cours qui a fondu comme neige au soleil, cela ne peux qu'être un survol rapide sans avoir l'objectif d'approfondir quoi que ce soit.
Du moment que les élèves ont entendu parler de quelque chose, il ne semble plus nécessaire d'approfondir le sujet.

Comparer le niveau de connaissance technique et technologique d'un BAC F2, F3 ou BTS/DUT des années 70-80 n'a strictement rien à voir avec un BAC PRO ELEEC ou un BTS/DUT d'aujourd'hui, qui prétends pourtant donner une formation pratique en l'électrotechnique.
Les stages en entreprise ne peuvent à eux seul apporter la connaissance pratique et contribuent de plus à diminuer le nombre d'heures de formation en cours.
Des stages oui, mais uniquement à condition que ce soit en plus d'une formation théorique complète avec de bonnes bases en physique et de la théorie du métier
Sans cette connaissance solide des bases de la physique et de l'électricité le stagiaire n'apprends pas grand chose.
Pour l'entreprise cela fait des manœuvres pour moins cher que des intérimaires...
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Annjy
Annjy ☆☆☆☆☆☆ 17/12/2017, 17h20 #35  
Bsr,

pour moi, dans les années 70/80, un rhéostat était une résistance bobinée, en général de forte puissance, avec un curseur mobile manuellement, permettant de l'utiliser soit en résistance ajustable, soit en pont diviseur. voir doc joint de l'université Nancy-Metz.

La notion de potentiomètre semble bien décrite dans Wiki. https://fr.wikipedia.org/wiki/Potentiom%C3%A8tre

un rhéostat miniature, doté d'un bouton rotatif pour actionner le curseur....

plus tard, sont apparus les potentiomètres à piste de carbone......

cdlt,
JY
Fichiers attachés
Type de fichier : pdf 1_fiche_methode_le_rheostat_P.Colantonio_-3-5.pdf (67,9 Ko, 384 affichages)
dspix
dspix ★★★★★★★ 18/12/2017, 10h40 #36  
Posté par Annjy

pour moi, dans les années 70/80



Salut,

C'est toujours le cas aujourd'hui ! Rhéostat = potentiomètre de puissance...
Maintenant a savoir à partir de quelle puissance ou en fonction quelle utilisation on parle de rhéostat ou de potentiomètre, c'est une discussion de comptoir sans fin.

Enfin tout dépend des corps de métier... Bien souvent un appareil n'a pas le même nom selon le corps de métier qui l'utilise.
__________________
A+
Damien
bonnetgeor
bonnetgeor ★★★★★★★ 18/12/2017, 10h45 #37  
Posté par dspix

Salut,

C'est toujours le cas aujourd'hui ! Rhéostat = potentiomètre de puissance...
Maintenant a savoir à partir de quelle puissance ou en fonction quelle utilisation on parle de rhéostat ou de potentiomètre, c'est une discussion de comptoir sans fin.

Enfin tout dépend des corps de métier... Bien souvent un appareil n'a pas le même nom selon le corps de métier qui l'utilise.


Et bonjour...
+1 pour tout.
__________________
La seule chose que l'on peut prévoir dans la vie, c'est... son imprévisibilité !
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 18/12/2017, 15h14 #38  
Non....
Un montage rhéostatique n'est pas un montage potentiomètrique....
On en a déjà parlé...on ne va pas continuer jusqu'à la fin de l'année....
Annjy
Annjy ☆☆☆☆☆☆ 18/12/2017, 16h10 #39  
Posté par CHRONOS

Non....
Un montage rhéostatique n'est pas un montage potentiomètrique....
On en a déjà parlé...on ne va pas continuer jusqu'à la fin de l'année....



pourquoi pas, il n'y a plus que 13 jours......

cdlt,
JY
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 18/12/2017, 18h03 #40  
Posté par Annjy

pourquoi pas, il n'y a plus que 13 jours......

cdlt,
JY



13 jours à rabâcher les mêmes choses c'est pénible.....
dspix
dspix ★★★★★★★ 19/12/2017, 09h37 #41  
Posté par CHRONOS

Non....
Un montage rhéostatique n'est pas un montage potentiomètrique....
On en a déjà parlé...on ne va pas continuer jusqu'à la fin de l'année....



On ne parle pas du montage, mais du composant, a savoir une resistance avec un curseur ! Que ce soit une piste carbone déposée sur un support bakélite ou un fil résistif bobiné, la fonction est la même : faire varier la valeur ohmique entre une extrémité et le curseur.

Le reste n'est que du pinaillage...
__________________
A+
Damien
CHRONOS
CHRONOS ★★★★★☆☆ 19/12/2017, 09h49 #42  
Relis toi.....
J'ai déjà eu sous la main un rheostat à DEUX bornes....
C'est un potentiomètre ?
Oui ou non ?
Fin de la discussion
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 22/12/2017, 14h44 #43  
Posté par CHRONOS

Relis toi.....
J'ai déjà eu sous la main un rheostat à DEUX bornes....
C'est un potentiomètre ?

Oui ou non ?
Fin de la discussion




mouais potentiomètre comme potentiel sous entendu faire varier un potentiel et non pas un courant enfin je me comprends.
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 22/12/2017, 14h47 #44  
Posté par guy92

Bonsoir CHRONOS,
Tu dis: "Le drame ?
On ne leur apprend plus rien....."

L'on ne peux pas dire cela.

En quelques dizaines d'années les programmes se sont considérablement étendus, avec moins d'heures de cours et des élèves manquant de concentration et d'appétence pour la "chose" technique.
Les sujets à traiter dans les programmes, sont beaucoup plus nombreux, donc avec un nombre d'heures de cours qui a fondu comme neige au soleil, cela ne peux qu'être un survol rapide sans avoir l'objectif d'approfondir quoi que ce soit.
Du moment que les élèves ont entendu parler de quelque chose, il ne semble plus nécessaire d'approfondir le sujet.

Comparer le niveau de connaissance technique et technologique d'un BAC F2, F3 ou BTS/DUT des années 70-80 n'a strictement rien à voir avec un BAC PRO ELEEC ou un BTS/DUT d'aujourd'hui, qui prétends pourtant donner une formation pratique en l'électrotechnique.
Les stages en entreprise ne peuvent à eux seul apporter la connaissance pratique et contribuent de plus à diminuer le nombre d'heures de formation en cours.
Des stages oui, mais uniquement à condition que ce soit en plus d'une formation théorique complète avec de bonnes bases en physique et de la théorie du métier
Sans cette connaissance solide des bases de la physique et de l'électricité le stagiaire n'apprends pas grand chose.

Pour l'entreprise cela fait des manœuvres pour moins cher que des intérimaires...




hum! ce n'est pas ce que prétendent les entreprises et ils s'en défendent même car c'est une charge pour eux de devoir materner les stagiaires surtout si ce sont des gamins!

Néanmoins dans certaines entreprises on n'en apprend plus qu'à l'école!
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 22/12/2017, 14h49 #45  
Posté par dspix

On ne parle pas du montage, mais du composant, a savoir une resistance avec un curseur ! Que ce soit une piste carbone déposée sur un support bakélite ou un fil résistif bobiné, la fonction est la même : faire varier la valeur ohmique entre une extrémité et le curseur.

Le reste n'est que du pinaillage...




Et dans quel but!?

Si c'est pour faire varier une tension pas besoin de ce type de rhéostat on a des autotransformateurs variables (variac).
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 22/12/2017, 15h12 #46  
Posté par CHRONOS

C'était quand même "une époque" ou on avait 4h d'essais et mesures.....
Il fallait bien 1h d'installation et de rangement...




Mouais m'enfin il n'était pas rare qu'un TP dure 2 fois 4 heures ou 1 fois 4 heure et 1 fois 3 heures ou 2 heures ou même 1 heure mais beaucoup plus rare.

Mis à part cela, fallait pas se vautrer dans les relevés des mesures car tout était à recommencer et si on s'en était rendu compte trop tard bonjour!

Aussi il n'était pas rare que l'autre section laissait les postes câblés plus qu'à mettre sous tension.
Tantôt c'était les uns tantôt les autres pour une question d'équité.

Tiens je savais bien que j'en avais oublié


tableaux de mesures
courbes
analyses
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
dspix
dspix ★★★★★★★ 22/12/2017, 15h41 #47  
Posté par alain du 93

Et dans quel but!?

Si c'est pour faire varier une tension pas besoin de ce type de rhéostat on a des autotransformateurs variables (variac).



Un variac fonctionne uniquement en alternatif... (entre autre)
__________________
A+
Damien
guy92
guy92 ★★★★★★ 22/12/2017, 16h07 #48  
Posté par alain du 93

Mouais m'enfin il n'était pas rare qu'un TP dure 2 fois 4 heures ou 1 fois 4 heure et 1 fois 3 heures ou 2 heures ou même 1 heure mais beaucoup plus rare.

Mis à part cela, fallait pas se vautrer dans les relevés des mesures car tout était à recommencer et si on s'en était rendu compte trop tard bonjour!

Aussi il n'était pas rare que l'autre section laissait les postes câblés plus qu'à mettre sous tension.
Tantôt c'était les uns tantôt les autres pour une question d'équité.

Tiens je savais bien que j'en avais oublié


tableaux de mesures
courbes
analyses



Bonjour,
Mon propos n'était pas du tout pour ramener à une nostalgie du temps passé que je n'ai pas même si j'aime le travail que je fais.

A l'époque (avant 1980 mais je ne suis pas capable de fixer la limite de manière précise) l'on apprenais les bases et le reste ensuite.
Globalement tout le monde partageait le même vocabulaire et un mot voulait dire quelque chose et était compris par tout le monde de la même manière.
Aujourd'hui, cela ne choque personne de parler de transfos en continu (ben oui une alim à découpage qui délivre du 12V c'est bien un transfo que ca s'appelle? non?
Ce n'est sans doute pas bien grave. Cette imprécision et enseignement flou ne semble pas perturber le corps enseignant.
Ben y zon qua chercher sur internet y trouverons bien le d'jeuns.
Je serais bientôt à la retraite et les jeunes feront le boulot à leur manière.

Tout ca n'est pas très grave, ce post a assez duré par rapport à la demande initiale du demandeur qui n'en demandait pas autant et j'en suis en grande partie responsable.
__________________
More the knowledge lesser the Ego, lesser the knowledge, more the Ego
Annjy
Annjy ☆☆☆☆☆☆ 22/12/2017, 20h55 #49  
Posté par guy92

Bonjour,
Mon propos n'était pas du tout pour ramener à une nostalgie du temps passé que je n'ai pas même si j'aime le travail que je fais.

A l'époque (avant 1980 mais je ne suis pas capable de fixer la limite de manière précise) l'on apprenais les bases et le reste ensuite.
Globalement tout le monde partageait le même vocabulaire et un mot voulait dire quelque chose et était compris par tout le monde de la même manière.
Aujourd'hui, cela ne choque personne de parler de transfos en continu (ben oui une alim à découpage qui délivre du 12V c'est bien un transfo que ca s'appelle? non?
Ce n'est sans doute pas bien grave. Cette imprécision et enseignement flou ne semble pas perturber le corps enseignant.
Ben y zon qua chercher sur internet y trouverons bien le d'jeuns.
Je serais bientôt à la retraite et les jeunes feront le boulot à leur manière.

Tout ca n'est pas très grave, ce post a assez duré par rapport à la demande initiale du demandeur qui n'en demandait pas autant et j'en suis en grande partie responsable.



Bsr,
100% d'accord, et parfaitement décrit....

cordialement,

JY, retraité après 40 ans d'électronique professionnelle, principalement dans le domaine militaire.
alain du 93
alain du 93 ★★★★★☆☆ 03/01/2018, 11h47 #50  
Posté par dspix

Un variac fonctionne uniquement en alternatif... (entre autre)





Faire varier une tension continue n'est pas plus compliquée, il suffit d'adjoindre à ce variac un redresseur suivi d'un condensateur (ou pas). Ces deux composants existent depuis au moins 100 ans!

Et ne va surtout pas t'imaginer concernant les moteurs à courant continu que l'on les alimentait à l'aide d'une batterie de 12V ou de plusieurs batteries de 12V mises en série!

A cette époque les ponts mixtes existaient déjà aussi!
__________________
Il y a bien longtemps qu'on ne prie plus dans les écoles et curieusement c'est au même moment qu'on s'est arrêté de penser dans les écoles!
Répondre

Page 1 sur 2