ABCelectronique : portail d'information dans le domaine de l'électronique
Home » Diverses rubriques » Archive forum sujets+corp
 
     
   COMPTEUR IMPULSION  
BONJOUR,
JE RECHERCHE DES PLANS ELECTRONIQUE POUR FABRIQUER UN COMPTEUR D'IMPULSION VISUALISABLE SUR 4 DIGIT 7 SEGMENT OU SUR LCD
NOTA: UNE ENTREE COMPTAGE ET UN RESET LES ENTREES SONT DE TYPES CONTACT SEC.

EN VOUS REMERCIANT D'AVANCE
STEPHANE

Numéro de l'article: 9008   |  De: ECCLESIA   |  Date: 2002-08-19 19:01:31

   vhdl et circuit fpga  
Bonjour,
Je me suis interessé a la programation des circuit FPGA avec le vhdl, je ne sais par quoi commencer, mais sinon ce que je veux réellement c'est de concevoir des automates programmable d'une manière assez professionel si vous avez mieux a me proposez!!!??
merci d'avance.

Numéro de l'article: 9009   |  De: sofiene   |  Date: 2002-08-19 19:05:15
   RE: vhdl et circuit fpga
Avec un FPGA, tu peux tout faire qui soit digital, même y implémenter un processeur.

Si tu veux commencer en VHDL, il te faut tout l'environnement de développement et de compilation... Je crois qu'il est maintenant possible de trouver des versions free-mais par là même réduites- de ces programmes sur le net. Avant de tout de suite te lancer dans la réalisation d'automates programmables, il vaut mieux que tu fasses des essais simples de machines à état (principe même des automates).

Pour note, il existe maintenant des logiciels (SystemC -www.systemc.org-, HandleC, ...) qui permettent de passer outre le VHDL et de programmer ton système en langage de haut niveau (genre C++ mais avec fonctionnement parallèle). Pour SystemC, je sais qu'il est gratuit. Il nécessite cependant de posséder C++ et WinWave (ce second logiciel étant gratuit sur le net). Il faut aussi un compilateur SystemC-->VHDL. Je sais qu'ils existent, mais je n'en connais pas le prix.

Cependant, pour ton application, je ne suis pas certain que tu nécessites un FPGA. Un bon contrôleur ne peut-il pas faire l'affaire? Les FPGA's sont avantageux pour réaliser des systèmes rapides prennant en compte beaucoup de paramètres en // et calculant des tas de choses en même temps. Si ton environnement évolue lentement, je crois qu'une gestion par contrôleur peut être suffisante.

En général, les FPGA's sont cher et utilisés soit pour des petites productions, soit pour de très grandes productions dans le seul but d'effectuer le développement du système avant de lancer la production des ASICS.

Donc pour ta question : vois si un contrôleur ne peut pas faire l'affaire (dépend des calculs à effectuer et de la rapidité d'évolution de ton environnement). Si tu veux un FPGA, y a pas 100 solutions, tu trouves un bon bouquin de VHDL et tu commences à faire des essais de simulation. Dernière note : Il faut prendre garde à la différence entre un code VHDL implémentable et simulable (le simulable est bcp plus tollérant)

Sur-ce, je vais bouffer.

Jar-jar alias Dim

Numéro de l'article: 9012   |  De: Jar-jar   |  Date: 2002-08-19 19:27:24

   16F84 et RS232  
Bonjour, je souhaite faire l'acquisition d'une donnée envoyée par le port série et réceptionnée par le pic mais je n'arrive pas à faire le programme. Si quelqu'un peut m'aider ou à un programme qui fait une telle acquisition, mercide me l'envoyer. Merci

A+

Pierre

Numéro de l'article: 9010   |  De: Pierre   |  Date: 2002-08-19 19:18:44
   RE: 16F84 et RS232
salut!
au lieu d'utiliser un 16f84 prends un 16f62x !!! c'est bien moins cher, et bien plus performant, et contient un module USART donc décodeur série...avec un max232 (ou moins si tu dois juste recevoir) ça roule..

@ +
@urélien

Numéro de l'article: 9013   |  De: Aurélien   |  Date: 2002-08-19 19:39:23
   RE: 16F84 et RS232
Salut
-----

Dans mon cours sur les 16F84, chapitre sur l'ISO7816, tu trouveras un exemple pratique de communication série.

Sinon, tu attends 2 ou 3 semaines, tu auras d'autres exemples mettant en oeuvre l'USART du 16F87x (ou des autres).

Je te copie/colle l'exemple correspondant à l'ISO7816.

A+
Bigonoff

;**********************************************************************
; Ce fichier est la base de départ pour la gestion d'une carte *
; répondant à la norme ISO7816. *
; *
;**********************************************************************
; *
; NOM: ISO7816 *
; Date: 10/03/2001 *
; Version: 1.0 *
; Circuit: Carte pour serrure codée *
; Auteur: Bigonoff *
; *
;**********************************************************************
; *
; Fichier requis: P16F84.inc *
; *
;**********************************************************************
; *
; - MCLR Commande de reset de la carte Entrée *
; - RB7 DATA - données mode série Bi-directionnel *
; *
;**********************************************************************


LIST p=16F84 ; Définition de processeur
#include ; Définitions des constantes

__CONFIG _CP_OFF & _WDT_OFF & _PWRTE_ON & _HS_OSC

; Code protection OFF
; Timer reset sur power on en service
; Watch-dog hors service
; Oscillateur quartz grande vitesse

;*********************************************************************
; ASSIGNATIONS *
;*********************************************************************

OPTIONVAL EQU 0x08 ; Valeur registre option
; Résistance pull-up ON
; Préscaler timer à 1

;*********************************************************************
; DEFINE *
;*********************************************************************

#DEFINE SERIAL PORTB , 7 ; connection port série

;*********************************************************************
; MACRO *
;*********************************************************************

BANK0 macro
bcf STATUS , RP0 ; passer banque0
endm

BANK1 macro
bsf STATUS , RP0 ; passer banque1
endm

WRITEE macro addwrite ; la donnée se trouve dans W
movwf EEDATA ; placer data dans registre
movlw addwrite ; charger adresse d'écriture
movwf EEADR ; placer dans registre
bcf INTCON , GIE ; interdire interruptions
bsf STATUS , RP0 ; passer en banque1
bcf EECON1 , EEIF ; effacer flag de fin d'écriture
bsf EECON1 , WREN ; autoriser accès écriture
movlw 0x55 ; charger 0x55
movwf EECON2 ; envoyer commande
movlw 0xAA ; charger 0xAA
movwf EECON2 ; envoyer commande
bsf EECON1 , WR ; lancer cycle d'écriture
bcf EECON1 , WREN ; verrouiller prochaine écriture
bsf INTCON , GIE ; réautoriser interruptions
bcf STATUS , RP0 ; repasser en banque0
endm

;*********************************************************************
; DECLARATIONS DE VARIABLES *
;*********************************************************************

CBLOCK 0x00C ; début de la zone variables
Ser_Ins ; instruction ISO7816
Ser_P1 ; paramètre 1 ISO7816
Ser_P2 ; paramètre 2 ISO7816
Ser_Len ; longueur data ISO7816
local1 : 1 ; variable locale 1
local2 : 1 ; variable locale 2
local3 : 1 ; variable locale 3
local4 : 1 ; variable locale 4

temp_sauvw : 1 ; sauvegarde de W pour temp
ENDC ; Fin de la zone

; routine ATR
; -----------
#DEFINE cmpt1 local1 ; compteur d'octets pour ATR

; sous-routine send et receive
; ----------------------------
#DEFINE caract local2 ; caractère à envoyer
#DEFINE parite local3 ; bit de parité
#DEFINE cmptbts local4 ; compteur de bits

; pour STATUS
; -----------
#DEFINE status2 local1 ; octet 2 du status

; pour instruction 25
; -------------------
#DEFINE cmpt2 local1 ; compteur d'octets

;*********************************************************************
; DECLARATIONS DE LA ZONE EEPROM *
;*********************************************************************
org 0x2100 ; adresse début zone eeprom

ATR DE 0x07 ; Réponse à l'ATR
DE 0xAB ; B7 01 BB AB 07
DE 0xBB
DE 0x01
DE 0xB7


;*********************************************************************
; INITIALISATIONS *
;*********************************************************************
org 0x000 ; Adresse de départ après reset
init
BANK1 ; passer banque1
movlw OPTIONVAL ; charger masque
movwf OPTION_REG ; initialiser registre option
BANK0 ; passer banque0

;*********************************************************************
; PROGRAMME PRINCIPAL *
;*********************************************************************

start
; on commence par attendre un peu
; -------------------------------

call temp_1bd ; attendre 1 bit et demi

;=====================================================================
; ENVOI DE L'ATR =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; Envoi d'un ATR fictif : l'ATR est dans les 5 octets de 0x04 à
; 0x00 de l'eeprom interne. L'ATR est écris en sens inverse
;---------------------------------------------------------------------

movlw 0x5 ; pour 5 octets
movwf cmpt1 ; dans compteur de boucles = adresse

ATR_loop
decf cmpt1 , w ; adresse à lire = compteur de boucles-1
call Rd_eeprom ; Lire un octet eeprom interne
call Send ; Envoyer sur le décodeur
decfsz cmpt1 , f ; décrémenter compteur
goto ATR_loop ; pas fini, suivant

;=====================================================================
; ENVOI DU STATUS STANDARD =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; Envoie le status standard, dans ce cas on a pris 0x80 0X00
;---------------------------------------------------------------------
Statstd
movlw 0x80 ; prendre 1er octet status
call Send ; l'envoyer
clrw ; effacer w
call Send ; envoyer 00
goto classe ; et traiter classe

;=====================================================================
; ENVOI D'UN STATUS SPECIFIQUE =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; Envoie d'abord l'octet contenu dans w, puis l'octet contenu dans
; status2
;---------------------------------------------------------------------
Statxx
call Send ; on envoie valeur
movf status2 , w ; charger byte à envoyer
call Send ; on envoie 2ème octet du status

;=====================================================================
; LECTURE DE LA CLASSE =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; on considère dans cet exemple qu'il n'y a qu'une seule classe
; valide. on attend l'arrivée de la classe et on ne la traite pas
;---------------------------------------------------------------------
classe
call Receive ; Lire le byte venant du maître

;=====================================================================
; LECTURE DE INS,P1,P2,LEN =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; INS sera placé dans la variable Ser_ins
; P1 sera placé dans Ser_P1 et P2 dans Ser_P2
; La longueur du champs de data sera dans Ser_len
;---------------------------------------------------------------------

movlw Ser_Ins ; pointer sur emplacement instruction
movwf FSR ; initialiser pointeur indirection
read_loop
call Receive ; Lire un octet
movwf INDF ; sauver dans emplacement prévu
incf FSR , f ; pointer sur suivant
btfss FSR , 0x4 ; Tester si adresse 0x10 atteinte
goto read_loop ; non, octet suivant

;=====================================================================
; SWITCH SUIVANT INSTRUCTION RECUE =
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; Nous allons imaginer que nous allons réagir à une instruction 0x25
; Toute autre instruction sera considérée comme incorrecte
; Dans le cas d'une instruction incorrecte, nous reverrons un status
; 0x60 0x40
;---------------------------------------------------------------------

; tester instruction reçue
; ------------------------
movf Ser_Ins , w ; charger instruction reçue
sublw 0x25 ; comparer avec 0x25
btfsc STATUS , Z ; tester si identique
goto Ins25 ; oui, traiter instruction 25

; traiter instruction incorrecte
; ------------------------------
movlw 0x40 ; charger octet2 status à envoyer
movwf status2 ; placer dans variable
movlw 0x60 ; charger octet 1 status
goto Statxx ; envoyer status

;=====================================================================
; TRAITER INSTRUCTION 25
;=====================================================================
;---------------------------------------------------------------------
; On va traiter cette instruction bidon de la manière suivante :
; 1) Comme dans toute instruction, on renvoie la commande reçue
; 2) L'instruction renvoie la somme de P1 et de P2.
; 3) La trame d'envoi est complété par des 0xFF pour atteindre une
; longueur totale de data identique à Ser_Len
; 4) Ensuite le status standard est envoyé
;---------------------------------------------------------------------
Ins25
; envoyer écho de la commande
; ---------------------------
movf Ser_Ins , w ; charger commande reçue
call Send ; renvoyer en écho

; renvoyer P1 + P2
; ----------------
movf Ser_P1 , w ; charger P1
addwf Ser_P2 , w ; + P2
call Send ; envoyer résultat

; Tester longueur de la réponse
; -----------------------------
decf Ser_Len , f ; car déjà résultat envoyé
btfsc STATUS , Z ; tester si complet
goto Statstd ; oui, envoyer status standard

; compléter avec des 0xFF
; -----------------------
Insloop
movlw 0xFF ; valeur à envoyer
call Send ; envoyer 0xFF
decfsz Ser_Len , f ; décrémenter compteur de boucles
goto Insloop ; pas fini, suivant

; envoyer status standard
; -----------------------
goto Statstd ; envoyer status standard


;*********************************************************************
; TEMPORISATION *
;*********************************************************************
;---------------------------------------------------------------------
; temp_1bd: initialise tmr0 pour que la temporisation soit égale à
; l'équivalent d'un bit et demi, soit 46+93 incrémentations
; de tmr0 - le temps nécessaire pour arriver dans la routine
; temp_1b : Attend que l'écart entre la précédente tempo et la tempo
; actuelle soit de 1 bit, soit 93 instructions
;---------------------------------------------------------------------

temp_1bd
movlw -40 ; préparer valeur tmr0
movwf TMR0 ; initialiser tmr0
call temp_suite ; et attendre 1/2 bit

temp_1b
movlw -93 ; écart entre 2 bits
addwf TMR0 , f ; ajouter à la valeur actuelle

temp_suite
bcf INTCON , T0IF ; effacer flag
temp_wait
btfss INTCON , T0IF ; attendre débordement timer
goto temp_wait ; pas fini, attendre
return ; et sortir

;*********************************************************************
; Lecture d'un octet en eeprom interne *
;*********************************************************************
;---------------------------------------------------------------------
; Lecture d'un octet de l'eeprom interne. L'adresse est passée dans w
; l'octet lu est retourné dans W
;---------------------------------------------------------------------
Rd_eeprom
movwf EEADR ; adresse à lire dans registre EEADR
bsf STATUS , RP0 ; passer en banque1
bsf EECON1 , RD ; lancer la lecture EEPROM
bcf STATUS , RP0 ; repasser en banque0
movf EEDATA , w ; charger valeur lue dans W
return ; retour

;*********************************************************************
; Envoi d'un octet vers le lecteur de carte *
;*********************************************************************
;---------------------------------------------------------------------
; envoie l'octet contenu dans le registre w vers le lecteur de carte
;---------------------------------------------------------------------
Send
movwf caract ; Sauver caractère à envoyer
call temp_1bd ; attendre 1 bit et demi
BANK1 ; passer banque1
bcf SERIAL ; port série en sortie
BANK0 ; repasser banque0

; envoyer start-bit
; -----------------
bcf SERIAL ; envoyer 0 : start-bit
clrf parite ; effacer bit de parité

movlw 8 ; pour 8 bits à envoyer
movwf cmptbts ; dans compteur de bits
call temp_1b ; attente entre 2 bits


; envoyer 8 bits de data
; ----------------------
Send_loop
rrf caract , f ; décaler caractère, b0 dans carry
rrf caract , w ; carry dans b7 de w
andlw 0x80 ; garder bit à envoyer en position b7
xorwf parite , f ; positionner parité
xorwf PORTB , w ; Garder 1 si changement sur SERIAL
xorwf PORTB , f ; si oui, inverser RB7
call temp_1b ; attente entre 2 bits
decfsz cmptbts , f ; décrémenter compteur de bits
goto Send_loop ; pas dernier, suivant

; envoyer parité
; --------------
movf parite , w ; charger parité paire ca lculée
xorwf PORTB , w ; Si serial différent de bit à envoyer
xorwf PORTB , f ; alors inverser RB7
call temp_1b ; attendre fin de parité

; envoyer 2 stop-bits
; -------------------
BANK1 ; passer banque1
bsf SERIAL ; repasser en entrée (et niveau haut)
BANK0 ; passer banque0
call temp_1b ; attendre temps entre 2 bits
call temp_1b ; attendre temps entre 2 bits
return ; et retour

;*********************************************************************
; Réception d'un octet provenant du maitre *
;*********************************************************************
;---------------------------------------------------------------------
; Caractère lu dans W. La parité pas n'est pas vérifiée
;---------------------------------------------------------------------
Receive
; attendre début start-bit
; ------------------------

btfsc SERIAL ; Tester si start bit arrivé
goto Receive ; non, attendre

; se positionner sur le milieu du 1er bit utile
; ---------------------------------------------

call temp_1bd ; attendre 1bit et demi

; réception du caractère
; ----------------------

movlw 0x8 ; pour 8 bits
movwf cmptbts ; dans compteur de bits

Recloop
bcf STATUS , C ; Carry = 0
btfsc SERIAL ; tester si bit = 0
bsf STATUS , C ; Carry = bit reçu
rrf caract , f ; faire entrer le bit par la gauche
call temp_1b ; attendre milieu caractère suivant
decfsz cmptbts , f ; décrémenter compteur de bits
goto Recloop ; pas dernier, suivant


; on pointe maintenant sur moitié du bit de parité
; reste donc à attendre au moins 1.5 bits
; ------------------------------------------------

call temp_1bd ; Attendre 1,5 bit
movf caract , w ; charger caractère lu
return ; et retour


END ; directive fin de programme



Numéro de l'article: 9022   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-19 21:37:16

   au secour cherche convertisseur 12v 220v  
bonjour

je cherche désesperément le schéma d' un convertisseur 12 volts en 220 volts ( ou onduleur ) de grosse capacité au minimum 1500w, afin de finaliser un projet en domotique.

Par avance merci, j'attend avec impatience toutes vos suggestions, afin de pouvoir tendre vers la finalisation de mon projet.


estebane
a+

Numéro de l'article: 9015   |  De: estebane   |  Date: 2002-08-19 20:16:57
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
1500W c'est un peut beaucoup pour un onduleur....
Il te faudrais plutot un goupe électrogène .


Numéro de l'article: 9017   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-19 20:24:44
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
il est impossible de pouvoir utiliser un groupe electrogéne car ce projet se trouve dans un milieu clos ce qui n'est pas trés recommander pour un groupe éléctrogéne.

toutefois je vous remercie pour l'interêt rapide et inatendu que vous portez à mon humble projet.

Merci.

je suis toujours ouvert à toutes vos propositions concernant un convertisseur 12v 220v.

Même si celui ci est composé de plusieurs convertisseurs couplés.
si cela est possible, par exemple 2 fois 750w. mais ce choix me parait encore plus compliqué.

Merci par avance de vos nombreuses réponses. ( je rigole !!!!)

estebane

a+

Numéro de l'article: 9021   |  De: estebane   |  Date: 2002-08-19 20:54:04
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
Chez conrad il a un convertisseur 12V => 230V de 1800W pour 486.31€

Numéro de l'article: 9032   |  De: Petrus   |  Date: 2002-08-19 23:54:06
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
Covertisseur ok, mais il faut pensser à la batterie, car la consommation va etre énorme, si la batterie n'est pas chargée très rapidement, le systeme ne tiendra que qlq minutes.



Numéro de l'article: 9036   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-20 07:39:10
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
vous avez votre choix chez o10c toulouse


http://www.o10c.com/
recherchez leur telephonne et bon achat c est les moins chers de la place
a+

Numéro de l'article: 9046   |  De: GILLES   |  Date: 2002-08-20 15:34:11
   RE: au secour cherche convertisseur 12v 220v
ouin!! moi je suis du canada et pour ca je dois avoir un ondulateur 12 a 120 a 60hz parfait il me faut un quartz et le schemas electrique ou trouver tout ca ???
sur le web

Numéro de l'article: 9175   |  De: eric   |  Date: 2002-08-22 05:08:21

   rech info sur eeproms voitures  
qui peut m'aider a trouver des site pour m'aider a reprogramer mon boitier eletronique pour un gain de puissance merci

Numéro de l'article: 9020   |  De: eric   |  Date: 2002-08-19 20:53:14
   RE: rech info sur eeproms voitures
On ne reprogramme pas l'eeprom mais rajoute un boitier qui modifie
la valeur des capteurs.

Recherche sur google tunning . Mais apparts des fournisseurs , tu trouveras rien d'autre.



Numéro de l'article: 9030   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-19 23:09:34

   Microcontroller et assembleur  
Salut les gars
je trouve ce forum interessant
et j'aimerai savoir si quelqu'un
connait un site oú je peux trouver
des cours de µ-controlleur et assembleur 8051?

Numéro de l'article: 9025   |  De: Emilio   |  Date: 2002-08-19 22:19:46
   RE: Microcontroller et assembleur
il s'agit de la famille 8051
des µ-controlleurs.
Merci d'avance

Numéro de l'article: 9026   |  De: Emilio   |  Date: 2002-08-19 22:33:13

   Port parallele sous NT pour Toshiba  
Bonjour,

J'ai un probleme avec certains de mes postes Toshiba Equum 3300D. Certains d'entre eux perdent leur port parallele sous NT (sans que le bios ne soit en cause). Toshiba contacté nous a préconisé de reinstaller windows 98 qui recupere le port parallele, puis de reinstaller NT - mais le port parallele ne revient pas.

En connaissez vous la cause et solutions, s'il y a?

Merci


Numéro de l'article: 9028   |  De: otwa   |  Date: 2002-08-19 22:48:59
   RE: Port parallele sous NT pour Toshiba
Il te faut installer un driver spéciale pour NT et compatible
avec ta machine c pas trop evident . Tu peut passer avec XP et la
le problemes est resolut .



Numéro de l'article: 9029   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-19 23:06:40

   Bonjour ....  
J'aimerais communiquer avec des personnes qui veulent bien m'aider en hardware. Je suit une formation en tant que helpdesk.
Je vous remercie d'avance.

Aylin.

Numéro de l'article: 9040   |  De: Aylin   |  Date: 2002-08-20 10:18:46
   RE: Bonjour ....
Je veux bien t'aider si tu veux, que veut-tu savoir ?

Numéro de l'article: 9057   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-20 18:44:56

   perclo  
salut a tous
j essaie de faire un circuit, je l ai insolé pendant 10mn je le passe o revelateur les pistes ressortent nickel je rince la plaque a l eau et je la laisse o perclo pendant 30 min mé rien ne se passe. j oré aime savoir pkoi?
merci de me repondre

Numéro de l'article: 9041   |  De: lionel   |  Date: 2002-08-20 11:54:06
   RE: perclo
Salut,
Quelqu'un aurait changé ton perchlo en café.
Plonge un fil de cuivre nu dans ton bain quelque instant et ressort le pour voir ce qui se passe. Ton bain est peut-être trop froid .
Fas54.

Numéro de l'article: 9048   |  De: fas54   |  Date: 2002-08-20 15:50:16
   RE: perclo
Salut
------
A mon avis, bien que ton tracé ressorte nickel, il reste du film protecteur sur le circuit.

Essaye de passer délicatement un tampon imbibé de révélateur sur le circuit.

Essaye aussi d'augmenter le temps d'insolation (quoi que 10 minutes, c'est énorme, mais il faut voir avec quoi tu insoles).

Tu peux également, comme dit Fas54, chauffer ton perchlo (au bain marie, par exemple). Mais ça devrait de toute façon fonctionner à froid.

Sinon, comme dirait Fas54, c'est que ton perchlo n'est pas du perchlo.

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9049   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-20 16:00:12
   RE: perclo
et puis surtout ton perchlo n'est pas un corrosif infini...:)

ça se voit à sa couleur...tres foncé vasy jette le..
si tu y a gravé quelques dizaines de plaques ne te poses plus de questions... A 2 € le sachet tu peux investir oui...

meme "froid" ça marche..

@ +
@urélien

Numéro de l'article: 9053   |  De: Aurélien   |  Date: 2002-08-20 17:06:55
   RE: perclo
D'après ton text tu fait l'opération a l'envers ....

1°) Tu doit le reveler (+- 1 à 2 minute )

puis seulement l'insoler et non pas l'inverse ...

puis tu peut le tape dans le cafée (hiii)



Numéro de l'article: 9066   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 21:29:52
   RE: perclo
aufait l'insolation c'est 1 a 3 minutes maximum aussi ....


Numéro de l'article: 9067   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 21:31:27
   ?????????????????
quoi ?
depuis quand on revele avant d'insoler ??

tu as du te tromper, relis bien ce que tu as ecrit, ou alors il s'agit d'une autre methode que je ne connais pas...

Numéro de l'article: 9069   |  De: Aurélien   |  Date: 2002-08-20 21:53:23
   RE: ?????????????????
Putain c juste

pardon ....

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii



Numéro de l'article: 9074   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 22:26:11
   perclo
si le circuit est brillant apres l'avoir plongé quelques secondes dans le perchlo, c'est qu'il n'as pas été suffisament revelé, ça m'est déje arrive plusieures fois, il suffit de repeter la revelation en frotant un peut le circuit pour bien ôter tout le vernis

"aufait l'insolation c'est 1 a 3 minutes maximum aussi .... "
ça dépend du typon et de l'insoleuse
j'insole en 6mn avec un typon fait avec 2 calques le résultat est impecable !


Numéro de l'article: 9125   |  De: Petrus   |  Date: 2002-08-21 13:53:30

   Impédance de l'air  
Bonjour, je voudrais savoir si l'un de vous connait la valeur de l'impédance de l'air (qui doit être de plusieurs dizaines de Mohm et dépendre du degré d'humidité...)
Merci, Bon aprèm.

Numéro de l'article: 9042   |  De: Jean   |  Date: 2002-08-20 12:12:44
   RE: Impédance de l'air
plusieurs dizaines de Mohm ??
Si c'est ca l'air serait conducteur.
Je dirais que la résistance de l'air est > Tohm ie 10 puissance(15) Ohm

a+


Numéro de l'article: 9043   |  De: Franc   |  Date: 2002-08-20 13:01:46
   RE: Impédance de l'air
L'impédance du vide est de 120*pi = 377 ohms.

@+
David


Numéro de l'article: 9052   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-20 16:44:01
   RE: Impédance de l'air
n'importe quoi les mecs !
Si vous ne savez pas, ne dites rien !


Oui l'air est conducteur ! mais sa résistance est tellement grande, que je ne connais pas d'appareil câpable de la mesurer.

Mais arreter de sortir des formules à la c.. car il n'y en a pas, car comme le dis si bien "Jean", l'humidité joue également un rôle.

La preuve que l'air est conducteur, les orages !

Mais je ne sais pas pourquoi on posse cette question, mais la résistance de l'air n'influance, à ma connaissance, aucun appareil électrique.

Numéro de l'article: 9058   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-20 18:55:33
   RE: Impédance de l'air
oki , bhen faut kon m'explique comment ca marche une capa a l'air , car ca existe vraiment ....

Et aussi pourquoi on doit respecter une certaine distance entre piste suivant la tension .

etc ....



Numéro de l'article: 9065   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 21:27:31
   vide conducteur ?
salut!
alors le pire c'est la resistance du vide...
alors là je rigole...aucune influence de la distance, surface peut etre...? le vide n'est rien alors avant qu'il ne conduise quoique ce soit...

une capa à l'air ? je pense seulement que l'air joue le role d'isolant entre les deux surfaces conductrices, et que la charge s'effectue à cet endroit (comme la ceramique, plastique, qui ont aussi de grandes resistances...). car justement on recherche le meilleur isolant possible quand on fait un condo non ?

@ +
@urélien


Numéro de l'article: 9070   |  De: Aurélien   |  Date: 2002-08-20 21:54:41
   RE: vide conducteur ?
hiii , et pour la distance entre deux pistes ?


Numéro de l'article: 9073   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 22:24:06
   RE: vide conducteur ?
Pour ceux qui ne connaissent pas les lois de Maxwell, l'impédance du vide se calcul par la racine carrée du rapport de la perméabilité du vide sur sa permittivité, ce qui donne 120*Pi=377 Ohms.
C'est une formule UNIVERSELLE en RF/HF, surtout lorsqu'on a à traiter des problèmes d'antenne (liés à la propagation).
L'air est un milieu homogène linéaire et isotrope, les permittivités et perméabilités sont proches de celles du vide donc l'impédance est la même. A tout cas, dans les calculs, on prend la même.
Je parle d'impédance du vide liée à la propagation, c'est à dire que les ondes qui se propagent dans le vide "voit" une impédance de 377 Ohms, et je pense que c'était la question de départ.

@+
David

Numéro de l'article: 9077   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-20 23:26:07
   RE: vide conducteur ?
A oui, une dernière remarque.

Avant de critiquer (Aurelien et Ren), je vous conseille de poursuivre vos études avant de répondre (à tout cas pour Aurelien).

Pour Byte, la distance entre 2 pistes doit être respectée pour éviter comme tu peut t'en douter, les arcs électriques et donc les court-circuits. Dans les systèmes numériques (bus,...), il est conseillé de les serrer pour diminuer les capa parasites entres-elles (directive CEM).

@+
David

Numéro de l'article: 9082   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-20 23:59:15
   RE: vide conducteur ?
Je me demande qui dois relire ces sours ici !
377Ohm dans le vide, et tu te croit ingénieur en disant des conneries pareile !

Bon enfin, pensez ce que vous vouler ....

A+

Numéro de l'article: 9101   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-21 08:48:54
   RE: vide conducteur ?
Oui depuis 5 ans dans les hyperfréquences, tu n'as VRAIMENT pas de chance !!!!!

Allez, sans rancune,

@+
David


Numéro de l'article: 9107   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-21 10:04:43
   RE: vide conducteur ?
J'ai fais une petite recherche rapide sur google:
Va voir ce lien très bien fait :
http://www.ifrance.com/assocampus/pages/ondpl.htm

@+,
David

Numéro de l'article: 9108   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-21 10:12:01
   RE: vide conducteur ?
il ne faut pas confondre impédance et résistance....
je ne connais pas non plus la résistance de l air... qui est un isolant ...
mais pour le claquage (ionisation de l'air)en haute tension en pratique il faut compter en moyenne 1000 volts par millimètre.maisje ne sais pas (non plus)jusqu à quelle distance très faibles la formule est encore valable.

a+

matax



Numéro de l'article: 9113   |  De: matax   |  Date: 2002-08-21 11:30:54
   RE: vide conducteur ?
Salut David,
Je te cite :
"Dans les systèmes numériques (bus,...), il est conseillé de les serrer pour diminuer les capa parasites entres-elles (directive CEM)."
Naïvement, je croyais qu'en rapprochant deux armatures de condo on augmentait sa capacité.
Peut-être me trompes-je ?
De quelle directive CEM tu te réfère, peut-on la consulter sur Internet ?

Pour intervenir sur la résistance "électrique" de l'air :
L'air est un isolant, on dit que c'est un diélectrique.
Comme pour tous les isolants, on parle alors de "résistivité diélectrique" ou de "résistance transversale spécifique", exprimé en ohms*cm
L'air et le vide ont pour valeur 1,13*10^11, soit 0.113 Tohms*cm.
Pas loin de ce que disait Franc, si ce n'est que le Tera est = à 10^12 et non à 10^15
Conclusion :
Ce n'est pas le tout de placer les formules de Maxwell, encore faut-il que ce soit à bon escient.
La question était "Quelle est la résistance de l'air" et pas son impédance.
Alors avant de renvoyer les autres à leurs études, apprend donc à lire les questions.
J.M


Numéro de l'article: 9114   |  De: J.M   |  Date: 2002-08-21 11:36:58
   RE: vide conducteur ?
salut
permetter moi d'intervenir,
mais relisez donc tous la question
"quel est l'impédance de l'air"
Pour ma part j'en ai aucune idée, mais je vais l'apprendre!
@+

Numéro de l'article: 9118   |  De: alfina   |  Date: 2002-08-21 12:19:12
   RE: vide conducteur ?
Sacré Jean (l'auteur de la question), il fout tout le monde dans la mouise! Bizzarement dans les forums, il semblerait que plus la question est farfelue et que le problème posé ne nous empèche pas de vivre normalement tous les jours, et plus il y a de réponses. J'ai posé quelques questions sur les forums qui n'ont jamais eues de réponse. La prochaine fois j'en trouverai une du même style et la j'aurai de la lecture. Par exemple, très connu, pourquoi la Vache qui rit, rit( bien sûr elle a vu les choses du matador) ou encore ,quelle est la flexibilité de la queue de la vache amidonnée ? C'était la séquence relax.

Fas54.

Numéro de l'article: 9129   |  De: fas54   |  Date: 2002-08-21 15:24:37
   RE: vide conducteur ?
Salut,

Je crois comme le disait Alfina, que la question était :
quelle est "la valeur de l'impédance de l'air" ?
Et non la résistance de l'air auquel cas, moi non plus je ne connais pas sa valeur. Désolé JM, mais il semble que c'est toi qui devrait apprendre à lire...

En fait, la question de Jean est ambigue sur les termes employés. Dans tous mes messages, je ne fais que de parler de l'impédance du vide et non de sa résistance diélectrique de claquage liée à la ionisation de l'air. Dans aucun des messages, je ne parle de résistance mais d'impédance et uniquement liée à la propagation des ondes dans l'air ou le vide, et sur ce point, je pense avoir raison :-)
A la question :
- Quelle est l'impédance de l'air ? réponse : 377 Ohms.
- Quelle est la résistivité diélectrique de l'air ? Je ne sais pas.

Si je me suis énervé, c'est tout simplement parce que des personnes ne prennent pas le temps de vérifier l'information avant de poster un message contradictoire. Ce qui est frustrant !!
Cependant, en relisant la question de Jean, il semblerait quand même qu'il cherche à connaitre la résistance diélectrique de l'air (il donne des chiffres) et non de son impédance. J'ai pris la question mot à mot sans vraiment prêter attention aux chiffres et je me suis trompé, vous avez raison. Je tenais à m'excuser pour mon attitude...

JM, tu peut acheter un bouquin chez Publitronic (Elektor) : "La CEM, de la conception à l'homologation" (couverture violette). Je m'en sert assez souvent dans mon job. Sur internet, je n'ai pas cherché.
Un autre très bon ouvrage sur la conception de PCB : "Application de la CEM au tracé des circuits imprimés", chez Dunod. Désolé si je ne peut pas de donner les auteurs, je le fais de mémoire.

@+
David


Numéro de l'article: 9141   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-21 17:11:43
   RE: vide conducteur ?
Bon, ben je vois que tout s'arrange alors....
Tand mieux.

Mais je n'aime pas les formulles toutes faites qui sorte sans aucune explication.
Je n'ai rien contre les ingénieur, mais il sont tjrs plongé dans les formules...
Mais je suis pratique et non théorie... chacun son truc.

A+

Par exemple, en PRATIQUE, il est impossible que l'air fasse 377 Ohms !
Sinon je crois qu'il y aurais des lignes HT qui fumerai ;-)

Aller A+

Numéro de l'article: 9153   |  De: Ren   |  Date: 2002-08-21 19:56:50
   RE: vide conducteur ?
L'impédance de l'air 377 Ohm
Mdrrrrrr
A qu'elle fréquence ( mdrrr )

C cool il y a moyen de faire du transfere d'électriciter par l'air
alors , mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr



Numéro de l'article: 9155   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-21 20:24:40
   RE: vide conducteur ?
Pour être bref, on parle d'impédance car dans les calculs HF, ça à la dimension d'une résistance (Ohms). Les grandeurs ne sont pas les mêmes, puisqu'on utilise le champ électrique et magnétique (similitude avec le courant et la tension).

Pour info, en Réunion, il existe un centre de recherche francais qui a mis au point un prototype pour faire transiter l'électricité sans câble, uniquement par paquet d'énergie dans le domaine des micro-ondes. Pourquoi la Réunion ? A cause de son relief.

C'est un cliché de dire que les ingénieurs sont toujours dans leurs calculs théoriques et leurs formules. Lors d'une conception, la théorie est nécessaire. Même pour des montages fais chez-soi, il important de savoir calculer un minimum ses circuits si on ne veut pas que ça fume :-) Par ailleurs, l'un n'empèche pas l'autre : va faire un tour sur mon site : www.imap.mp3.ms

@+
David


Numéro de l'article: 9159   |  De: Freud   |  Date: 2002-08-21 22:18:41
   RE: vide conducteur ?
Je travaille a EDF et on est confronté à ce problème a cause des arcs electriques! L'air sec est un tres bon isolant, donc grande résistivité.
On ne peut pas donner de valeur comme cà. Il faut tenir compte du degré hygrométrique de l'air. Entre un brouillard et l'air sec, la valeur doit etre tres différente. Autre paramètre à prendre en compte : les particules en suspension dans l'air. On est souvent embêté à la période des pollens, qui sont de microscopiques particules en suspension dans l'air, et qui ont en plus le défaut d'etre conductrices. On a retrouvé des pollen d'olivier au groenland!
Voila , je n'ai pas de réponse numérique, mais quelques éléments

Numéro de l'article: 9256   |  De: stephane   |  Date: 2002-08-22 22:01:33
   RE: vide conducteur ?
Bonjour,

Pour stephane :
Le brouillard, l'humidité, pour toi, c'est quoi ?
de l'eau distillée bien sûr et c'est donc un bon isolant.

Pour David :
Même si la formule de la question était impédance de l'air, le texte et le contexte de la phrase permettaient de comprendre qu'il s'agissait de résistance, il faut parfois interpréter les questions.
Pour moi, les livres de la collection Elekture, ne sont pas des références, je pensais à des documents d'un organisme officiel de normalisation.
Quant aux valeurs de l'impédance du vide ou de l'air, je ne discuterai pas ton info et en prend bonne note.
Et pour le serrement des pistes d'un CI qui diminue les capacités parasites, tu maintiens ?

Pour quelques uns des lecteurs (septiques) de ce forum :
Je réitère, la "résistance" de l'air SEC ou du vide :
0.113 Tohms*cm, que cela plaise ou pas, c'est un fait.

J.M




Numéro de l'article: 9368   |  De: J.M   |  Date: 2002-08-25 09:13:21
   RE: vide conducteur ?
Sur http://www.ifrance.com/assocampus/pages/ondpl.htm,
je n'ai rien vu sur la RESISTANCE DE L'AIR, dommage.
J.M


Numéro de l'article: 9371   |  De: J.M   |  Date: 2002-08-25 09:36:18
   RE: vide conducteur ?
As tu déjà essayé de boire de l'eau de pluie? Ben ca a pas le gout de l'eau distillée. (qui n'est d'ailleurs pas tres bonne a boire)
Brouillard, pour moi , ce sont des molécules H2O en suspension dans l'air, avec toutes les saloperies qu'elles ont rencontré au cours de leur voyage (évaporation en mer tropicale, quelques centaines de km en l'air, et pluie).
L'eau distillée n'est pas isolante, puisqu'en plongeant 2 electrodes dans l'eau, avec un courant assez fort, on a émission gazeuse d'H2 sur une electrode et de 1/2 O2 sur l'autre (experience faite en physique de seconde)

Numéro de l'article: 9383   |  De: stephane   |  Date: 2002-08-25 16:22:41
   RE: vide conducteur ?
Résistance transversale spécifique de l'eau distillée 10^10 ohms*cm,
plus que le presspahn, 10^9 ohms*cm.
Le carton imprégné (utilisé comme isolant en électricité) fait 10^10 ohms*cm
Pour que tu puisses comparer avec des matières que tu connais, pour la bakélite ou certains plastiques (phénolique) 10^11 ohms*cm, donc si tu admets que la bakélite (ou le plastique) sont des insolants
alors il te faut admettre que l'eau H2O est isolante, classe de deuxième ou pas.
Le plus drôle c'est que tu dis que le brouillard c'est de l'eau évaporée et l'eau distillée c'est quoi ?

Pour Matax : tension de claquage de l'air sec : 2.4KV/mm et non pas 1KV

Décidément sur ce site, il y a beaucoup de charlots et je crois que je vais arrêter là, ma participation.
J.M


Numéro de l'article: 9388   |  De: J.M   |  Date: 2002-08-25 18:20:29

   réduire le sifflement d'un moteur en PWM  
Bonjour,

Est-il possible de réduire le sifflement généré par la commande en PWM d'un moteur ( ~8 Khz) sans changer la fréquence du PWM bien sur (à moins que quelqu'un sache changer la fréquence sur un HTCL1100 de HP) ?

On m'a parlé de self en série avec le moteur (quelle valeur ?)

D'avance merci,


Numéro de l'article: 9044   |  De: Jean-Michel   |  Date: 2002-08-20 13:19:20
   RE: réduire le sifflement d'un moteur en PWM
Sans trop réfléchir je pense qu'il faut réduire les harmoniques en courant dans le moteur, donc lisser la tension PWM avec un condo en parallèle. La bobine en série je sais pas si ca va permettre de résoudre vraiment le problème mais ca ne fera pas de mal (le moteur étant déjà inductif).
Il y a aussi le problème du type de MLI que tu utilise.

Numéro de l'article: 9061   |  De: Arnaud   |  Date: 2002-08-20 20:18:20
   RE: réduire le sifflement d'un moteur en PWM
argh: pas de condo en paarallele sans mettre de self en serie avec le circuit, sinon bonjour les pertes monstres

effectivement, il vaut mieux faire les 2:
capa en // puis self en série avec le tout: ca fait un filtre LC ki laisse (si bien dimensionné) passer ke la composante continue

Numéro de l'article: 9121   |  De: guerrier   |  Date: 2002-08-21 13:23:29

   compte tour  
Bonjour,

J'aimerai réaliser un compte tour particulier, en plus de l'affichage digital j'aimerai avoir une rampe de led de couleur qui s'allume en fonction du "régime maxi" choisi .

quelqu'un peut-il m'aider ???


merci !

Numéro de l'article: 9045   |  De: Manu   |  Date: 2002-08-20 14:37:53

   L'offset d'un ampli  
salut je suis en stage et je bosse sur les amplificateurs
Je voudrais savoir si quelqu'un n'aurait pas de la documentation sur le calcul de l'offset d'un ampli (en ce moment je fais un
miller OTA) avec le calcul des sigma etc...

Numéro de l'article: 9047   |  De: Fred   |  Date: 2002-08-20 15:35:59
   RE: L'offset d'un ampli
pas évident de calculer l'offset (je parle de l'offset en tension entre l'entrée + et -), car il faudra faire le shcema equivalent des transistors que constitue ton ampli.
Normalement en conception on simule car le calcul est trop compliqué si on veut obtenir des résultats précis.

Numéro de l'article: 9119   |  De: Fabrice   |  Date: 2002-08-21 12:48:40

   Urgent !!! Recherche prix modules Aurel  
Salut je voudrais connaitre le prix de :
- qté = 1 : TX-saw 433/s-z Aurel
- qté = 1 : RX BC-NBK module Aurel
- qté = 1 : MM53200

Merci d'avance.
Amicalement Flo.

Numéro de l'article: 9056   |  De: flo   |  Date: 2002-08-20 18:33:21
   RE: Urgent !!! Recherche prix modules Aurel
Salut,
Le forum n'est pas fait pour de la propagande commerciale.
Tu dois faire l'effort de trouver par toi-même dans les sites de VPC électronique et dans les revues, ce n'est pas les prix qui manquent!!!

Fas54.

Numéro de l'article: 9076   |  De: FAS54   |  Date: 2002-08-20 22:54:24
   Oups !!! Désolé.

Ouppss... Désolé!!:!

Numéro de l'article: 9102   |  De: flo   |  Date: 2002-08-21 08:55:27

   c embarqué  
salut les gars,

j'aurais souhaiter savoir si quelqu'un connait un site sur le C embarqué .

ou pourrai-je télecharger la bibliotheque MSDN pour visual c++.

merci tchau

Numéro de l'article: 9059   |  De: kim   |  Date: 2002-08-20 19:28:35
   RE: c embarqué
essaye sur edonkey ou autres ..


Numéro de l'article: 9064   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 21:23:34

   Utiliser un écran SUN GDM20E20 sur PC.  
J'ai un écran SUN GDM 20E20 et une carte graphique Radéon VE dual display (32Mo, Sortie SVGA, DVI et S vidéo).
J'ai investi dans un adptateur SubD 15 B vers Sub D 10 + 3 coaxs.
Quand je branche ça ne marche pas,
il semble qu'il y ait une astuce :
- croisement de signaux,
- au niveau soft (êut être).
Si vous pouvez m'aider à résoudre mon problème ca serait très cool de votre part.

Merci d'avance et à bientôt.

Numéro de l'article: 9060   |  De: Arnaud   |  Date: 2002-08-20 20:13:13

   conception automate prgmbl  
merci de bien m'envoyer des liens utiles pour conception des automates programables?

Numéro de l'article: 9062   |  De: sofiene   |  Date: 2002-08-20 20:26:31
   RE: conception automate prgmbl
Salut ,

automate programme est un grand mot .

Tu veut faire quoi comme automate j'espère pas un qui resemble a un PLC de chez siemens .

Mais bon avec un micro-contrôleur et opto-coupleur et relais ou transitor ton automate bhen peut être déja super performant , car un
vraie automate est très lents.

Mais décrit clairement ce que tu recherche ,

A+


Numéro de l'article: 9063   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 21:22:03
   RE: conception automate prgmbl
Merci,
en fait ce que je veux c'est de pouvoir faire l'acquisition de données de mes capteurs T°.. et de pouvoir assurer le feed back, aplication petit bateau

Numéro de l'article: 9068   |  De: sofiene   |  Date: 2002-08-20 21:37:56
   RE: conception automate prgmbl
Bhen un micro-contrôleur pic ou avr ferra largement l'affaire , même
mieux qu'un automate programmable ( hiiiiii ) .

Moi je te conseille un PIC16F876 qui possède 4 entrées analogique de 10 Bits , avec 8K mémoire ce qui devrais être largement supérieur a
t'est bessoin et si tu a bessoin de bcp E/S alors un PIC16F877.
Ya aussi les microcontrôleurs de chez AVR , que d'ailleur peut de monde utilise ( par rappore au pic ) pourtant largement plus puissant que les pic . Mais bon moi j'utilise les 2 suivant l'applications et si tu n'y connais rien ya des compilateurs basic ou alors le cours de BIGONOFF qui est le plus complèts sur le NET enfin je croit (hiiiii )



Numéro de l'article: 9071   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-20 22:20:31
   RE: conception automate prgmbl
SAlut
------

Ben c'est-y qui c'est qui a dit que les AVR sont plus puissants que les PICS ????

Ben alors, on ne connait pas les 18xxx????
bloup bloup les AVR LOL

ben, qu'est-ce que ça veut dire tout ça??? Mmmmmmmmm?

LOL

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9080   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-20 23:47:27
   RE: conception automate prgmbl
c'est quoi application petit bateau???
Désolé, mais je suis super curieux..

Numéro de l'article: 9085   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 00:09:57
   RE: conception automate prgmbl
je connais bien les 18F452 , j'ai 10 pièces chez moi mais c'est 40MHZ maximum . Ce qui fait 10MIPS et chez AVR on est déja a 16MIPS
mais bon c vraie que les 18F sont très bien aussi .

Ont vas pas faire la guerre des µC quand même ?

Numéro de l'article: 9100   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-21 08:00:41
   RE: conception automate prgmbl
Ca y est la guerre des µC est lancee. J'attendais que ca... ;-)

Vive l'AVR
fthierry



Numéro de l'article: 9104   |  De: fthierry   |  Date: 2002-08-21 09:41:05
   RE: conception automate prgmbl
faite votre petite guerre des µC si vous voulez, mais expliquez moi c'est quoi "application petit bateau"

Numéro de l'article: 9105   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 09:54:39
   RE: conception automate prgmbl
et tant que vous y etes, vous génez pas pour faire un comparatif des differents modèles de µC, ca peut etre tres instructif pour un débutant comme moi.


Numéro de l'article: 9106   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 09:58:34
   RE: conception automate prgmbl
Bhen on peut comparer hiiii

PIC16F628-20 // AT2313-10 Winer AT2313 ( Et largement )

PIC16F877-20 // AT8535-16 Winer AT8535 ( Et largement )

PIC16F452-40 // ATMEGA Winer ATMEGA

Bhen voila koi Mdrrr , et en plus les avr n'on pas ce foutus
gestion de la pagination de mémoire RP0,RP1,ETC ....

Hiiii ...



Numéro de l'article: 9143   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-21 17:36:30
   RE: conception automate prgmbl
Désolé mais je n'appele pas ca une comparaison, j'apelle ca jouer a qui a raison.
Je n'y connais rien, alors si tu veut me dire que le AT2313-10 est plus "puissant" que le pic 16f628-20, d'accord.
Et puis, ca commence a m'énerver cette manie de détourner les questions de débutant, a chaque fois qu'un débutant pose une question qui pourait donner lieu a d'interresantes explications, ca se termine en gueguerre de vieux routards qui on tous la meilleure solutions.
Vous voulez étaler vos connaiscances, alors donnez un réponse un peu plus constructive a notre ami(e?) sofiene.
Ou si vraiment vous voulez défendre votre opinion, faites le avec des arguments concrets, pas avec des affirmations.
Et puis quelqun va se décider a me dire c'est quoi "application petit bateau+?????????????????


Numéro de l'article: 9151   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 19:35:04
   RE: conception automate prgmbl
HIII ,

bhen ya pas de gueguerre de vieux routards , puis on détourne pas les
questions ; et on étale pas non plus nos connaissance .

Et concernant l'application petit bateau , bhen seul l'auteur peut répondre . Mais il suffit d'imaginer un peut ....

C'est comme si moi je demande schémas pour domotique ? , bhen j'imagine que c pour faire de la gestion d'éclairage , etc ...

Pour ce qui est des comparaisons des microcontrôleurs , bhen je peut pas étaler le datasheet de tous les composants ici ...

Puis non strees merde koi ....

A+ ( hiiii )


Numéro de l'article: 9154   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-21 20:02:04
   RE: conception automate prgmbl
je stress pas,j'explique.
Bon, j'admet que j'y vais un peu fort, sorry.
En fait, je me suis trompé, je devrai plutot vous encourager a étaler vos connaiscances.
Je ne suis pas persuadé que la vitesse seule constitue une preuve de supériorité.Ce qui serait interresant de savoir, c'est les critéres qui te font dire qu'un AVR est plus éfficace qu'un PIC.
Quels sont les avantages d'un part rapport a l'autre ( de maniere concrete, pas uniquement avec des chiffres )

A+


Numéro de l'article: 9165   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 23:52:06
   RE: conception automate prgmbl
Bhen chaque µC a c'est avantage et c'est incovéniant ,
Mais le problème c'est qu'il y a toujour a boire et a manger .

Moi j'utilise les 2 micro-contrôleurs , et maintenant je peut dire
que l'est micro-contrôleur AVR sont plus performant et plus pratique

1°) Pas de gestion de pagination mémoire RP0,RP1 ....
2°) Pas de division /4
3°) Jeux d'instructions plus riches 35 contre +130 chez AVR
ce qui fait encore un gain de temps ( exemple pour faire une
comparaison il faut plusieur instructions avec les pic par contre avec les avr une seule instruction )


Numéro de l'article: 9168   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 00:54:27
   RE: conception automate prgmbl
Bhen chaque µC a c'est avantage et c'est incovéniant ,
Mais le problème c'est qu'il y a toujour a boire et a manger .

Moi j'utilise les 2 micro-contrôleurs , et maintenant je peut dire
que l'est micro-contrôleur AVR sont plus performant et plus pratique

1°) Pas de gestion de pagination mémoire RP0,RP1 ....
2°) Pas de division /4
3°) Jeux d'instructions plus riches 35 contre +130 chez AVR
ce qui fait encore un gain de temps ( exemple pour faire une
comparaison il faut plusieur instructions avec les pic par contre avec les avr une seule instruction )


Numéro de l'article: 9169   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 00:54:27
   RE: conception automate prgmbl
Bhen chaque µC a c'est avantage et c'est incovéniant ,
Mais le problème c'est qu'il y a toujour a boire et a manger .

Moi j'utilise les 2 micro-contrôleurs , et maintenant je peut dire
que l'est micro-contrôleur AVR sont plus performant et plus pratique

1°) Pas de gestion de pagination mémoire RP0,RP1 ....
2°) Pas de division /4
3°) Jeux d'instructions plus riches 35 contre +130 chez AVR
ce qui fait encore un gain de temps ( exemple pour faire une
comparaison il faut plusieur instructions avec les pic par contre avec les avr une seule instruction )


Numéro de l'article: 9170   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 00:54:28
   RE: conception automate prgmbl
Bhen chaque µC a c'est avantage et c'est incovéniant ,
Mais le problème c'est qu'il y a toujour a boire et a manger .

Moi j'utilise les 2 micro-contrôleurs , et maintenant je peut dire
que l'est micro-contrôleur AVR sont plus performant et plus pratique

1°) Pas de gestion de pagination mémoire RP0,RP1 ....
2°) Pas de division /4
3°) Jeux d'instructions plus riches 35 contre +130 chez AVR
ce qui fait encore un gain de temps ( exemple pour faire une
comparaison il faut plusieur instructions avec les pic par contre avec les avr une seule instruction )
4°) Le nombre de call succésif est limiter , bhen encore une fois avec les AVR la seule limitation c'est la RAM .

Autres exemples :

J'ai fait une application très simple compteur 32 bits qui compte tous seule en boucle , et qui affiche le résultat rafraichis sur 8 afficheur BCD en multiplexage , bhen j'avais utiliser un PIC16F877-20 et puis un AT8535 a 10MHz , bhen avec l'atmel le programme tournais 4 fois plus vitte .....

Mais c'est pourtant facile a comprendre que les avr sont plus rapide et plus performant et on peut même prendre un PIC18F452 bhen a part
un multiplicateur hardware , et une fréquence de 40Mhz (10MIPS ) bhen ya rien de spécial .

Mais comme je dis j'utilise les 2 micro-contrôleurs et suivant l'application que bhen je choisis le micro le plus adapter ....

Autres exemples j'utilise un afficheur graphique 240*128 avec µT6963C bhen la ya pas photo un AVR convient mieux qu'un pic.

Mais c'est mon avis personnelle , et bien surre d'autre personne vont dire que les pics sont plus puissant , m'est j'attend de les voire ceux la ( Mdrrrrrrrrrrrrrr)

A+




Numéro de l'article: 9171   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 01:03:43
   RE: conception automate prgmbl
je sais po ce ki a deconner la ?

Desoler ...

Numéro de l'article: 9172   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 01:05:01
   RE: conception automate prgmbl
SAlut
------

Loin de moi l'idée de déclencher une guerre des micros.
La preuve, je ne prends pas ici parti pour l'un ou pour l'autre :

Concernant les micros, il faut savoir que les contraintes physiques sont les mêmes chez la plupart des fabricants.
De plus, si un constructeur détenait une avance certifiée, il aurait le monopole (il faut tout de même se demander pourquoi on vend tant de PICs). Donc, si un micro à un + dans un domaine, alors il a forcément également un - dans un autre. Pas de magie, il faut caser les transistors quelque part.

Ensuite, il n'y a pas que les MIPS. Les MIPs, ça augmente sans arrêt. Quand j'ai commencé les 16F84, ils tournaient à 4Mhz maximum. Maintenant, ils tournent à 20 Mhz. Pourtant, je peux faire tourner une application spécifique plus vite avec un 16F876 à 5 Mhz qu'avec un 16F84 à 20Mhz : question d'application.

Certes, les MIPS, ça donne une indication, mais pour les microcontrôleurs, il est beaucoup plus intéressant de posséder des fonctions hardware puissantes.
Par exemple, nombre de timers, possibilités de chaque timer, possibilité de ces timers de travailler en mode CCP, etc. Tout ceci augmente la puissance du microcontrôleur.

Il y a également l'architecture. Par exemple un 16F est en architecture 14 bits, un 18F en 16 bits. Ceci n'influence pas le nombre de MIPS, mais augmente les performances (par exemple, en évitant les limites de pages).

Pour les amateurs de C, il faut savoir, par exemple, qu'un 18F possède des instructions spécifiquements conçues pour permettre une compilation du C efficace. Donc, à MIPS égal, un programme C tournera plus vite sur un 18F que sur un 16F. Comment chiffrer ça?

Ensuite on trouve les fonctions annexes : possibilités de debuggage, facilités de mise en oeuvre, gestion des fluctuations de tension , types et possibilités des reset, mécanismes et particularités des interruptions, stack, flags, etc. Tout ceci n'est pas chiffrable

On trouve aussi d'autres paramètres, tels que le temps d'écriture en mémoire eeprom, la possibilité d'auto-load de programme, les mécanismes de protection, de watchdog, etc. Ca non plus ce n'est pas chiffrable.

Egalement les gestions de bus. PAr exemple, gérer un bus CAN sans hardware est un énorme boulot pour le processeur, alors qu'avec un module CAN, tout est automatique et ne consomme rien en ressource. Idem avec l'USART, le MSSP, le CAD, etc.

On trouve également le nombre et la puissance des instructions. 100 MIPS si on n'a que 5 instructions est probablement moins efficace que 10 MIPS avec 75 instructions (comme sur le 18F). Une instruction de multiplication sur un cycle nécessitera chez un autre processeur plusieurs dizaines de cycles d'exécution.

La seule façon d'établir une hiérarchie serait de prendre des applications pratiques et d'étudier les performances de chacun pour chaque cas.

Mais dans ce cas, on risque également de mesurer la différence de performances du programmeur.

A programmeur égal (pas facile à établir comme critère), je pense qu'on trouverait des classements différents selon les particularités de chaque application. Tel micro profiterait ici de tel avantage lié à telle fonction hardware, tel autre en profiterait dans une autre application.

Je pense que la différence au niveau de l'efficacité des programmeurs est plus sensible que la différence entre les microcontroleurs de génération égale.

Exemple simple : les cartes de type PICCARD2. Et bien, ces cartes sous-exploitent systématiquement le 16F876. Tout le monde est en train de crier qu'il faut passer à un micro plus puissant. Dans mon nouveau cours, vous verrez qu'on peut être 6 fois plus efficaces en changeant quelques trucs sur ces cartes. Il faut donc commencer par exploiter correctement ce dont on dispose avant de chercher autre chose.

Donc, la bonne méthode serait alors de choisir son micro en fonction de chaque application.

Mais cela voudrait alors dire qu'on doit se diversifier, ce qui est le contraire de la spécialisation, spécialisation qui induit une augmentation des performances. Donc, de nouveau, on reperdrait l'avantage acquis.

Je pense donc qu'il vaut mieux travailler principalement dans une famille, de façon à avoir une bonne maîtrise (quitte à changer de famille selon les évolutions, je l'ai fait plusieurs fois). Dans cette famille, on trouve le composant le plus approprié à l'application concernée.

Après tout, qui est bloqué dans son application à cause de la limitation des microcontroleurs? Et si c'est le cas, la résolution de cette limitation se fera-t-elle en augmentant le nombre de MIPS, ou en trouvant une meilleure solution hardware?

Enfin, vaut-il mieux un micro puissant avec un mauvais programmeur (attention, je n'ai pas dit que quelqu'un ici était mauvais, ne déformez pas mes propos), ou un micro moins efficace avec un programmeur pointu dans son domaine?

Tout ceci pour vous dire, qu'à génération égale, je ne pense réellement pas qu'on puisse sortir un microcontrôleur du lot et le prétendre le meilleur.

Le meilleur microcontrôleur est celui qu'on programme le mieux, et avec lequel on réalise le plus efficacement une application donnée.

C'est également celui qu'on perçoit le mieux. Par exemple, j'ai été un adepte inconditionnel du 68030, avec lequel j'ai réalisé de belles applications en assembleur (mon record : 30.000 lignes de code LOL).
Je détestais la famille INTEL niveau assembleur. Pourtant, on ne peut pas dire que les processeurs INTEL soient vraiment mauvais. C'est juste une question de feeling.

Voila mon opinion, qui n'engage que moi. Ma conclusion : il n'existe pas de meilleur micro absolu, sans ça tout le monde utiliserait le même.

Pour l'application petit bateau, Marc, ce n'est pas notre faute si Sofienne ne répond pas à ta question. Je ne suis pas devin. LOL

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9173   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-22 01:33:45
   Et bien voila !!!!!!!!!
Le débutant que je suis vous dis merci, la j'ai compris pas mal de choses, vous voyez quand vous voulez :)))
De toutes manieres, si j'ai tout bien compris, je ne prend pas beaucoup de risques a commencer sur un modele précis, changer de µC ne veut pas dire tout réapprendre.
Donc je vais, comme prévu, commencer avec le 16F84, et puis on vera.

Note pour alfina : je veux savoir c'est quoi "petit bateau" ( c'est quand meme grave d'etre curieux comme ca ):)
merci a tous et A+

Numéro de l'article: 9180   |  De: marc   |  Date: 2002-08-22 09:48:48
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
salut
bon si faut prendre partie moi je suis PIC

(d'ailleur c 'est le meilleur car tout le monde sait que PIC veut dire
le Plus Interessant des Controlleur !!!...)

je plaisante !!

antoine
(SVP pas de dommage colateraus !!!...)

Numéro de l'article: 9191   |  De: antoine   |  Date: 2002-08-22 13:02:33
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
ET AVR signifie Atmel Veritablement Rapide

je plaisante aussi.
Bravo à Bigonoff pour sa réponse sur la guerre des µCs. De quoi calmer tout le monde mais quand meme MORT AU PIC ;-)

A+ fthierry

PS: un indice pour l'enorme succes du PIC. A une epoque lointaine, ils ont servi a aider une pauvre console japonaise a lire des CDs pas comme il faut et pas les AVR. Sans prendre parti, je pense que ca a pas mal aide a leur succes.



Numéro de l'article: 9217   |  De: fthierry   |  Date: 2002-08-22 16:10:54
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
Salut
------

LOL

Pour ma part, je dirais plutôt : Mort à Microchip. Vous saurez comment ils m'ont jeté des bâtons dans les roues à la lecture de mon cours sur les 16F876. :((((((

Quant aux PICs, je suis toujours arrivé à réaliser mes applications avec, donc ils me satisfont.

Quant à la pauvre console japonaise, tu jettes de l'eau au moulin des amateurs de PICs. Je te cite : "ils ont servi a aider une pauvre console japonaise a lire des CDs pas comme il faut et pas les AVR".
Donc, ils ont été, pour cette application particulière, plus performants que les AVR. C'est ce que je disais : chaque micro est plus ou moins performant dans une application particulière. Ici, l'avantage était à l'oscillateur intégré et à la compacité.

Mais bon, réellement, je suis convaincu qu'il n'y a aucun micro nettement au dessus du lot. Et en plus, la situation évolue sans arrêt. C'est comme au temps de la guerre entre les 80x86 et les 680x0, et maintenant, celle entre le Pentium et l'Athlon.

De toute façon, quand on sait programmer un micro, on passe très rapidement et facilement d'un à l'autre. Suffit de lire les datasheets.

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9237   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-22 17:52:13
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
Juste pour l'info ,

un avr tiny aurais peut faire aussi bien la faire , pour les pauvres
console ..... , mais la seule différence c que le tiny aurais été plus a rester sans rien faire que faire . Hahaaaa

Mais bon surement que sony avec des actions chez Microchips (Mdrr)
lollllo



Numéro de l'article: 9240   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-22 18:28:49
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
Sans critiquer l'un ou l'autre des µC, je suis sur que dans le cas de la console, beaucoup de personnes ont debute sur le PIC parce qu'ils l'avaient vu la. La technologie n'est pas tout. La reputation et le marketing jouent beaucoup aussi

Personnellement, j'ai failli en faire autant. Finalement j'ai decouvert les Atmel et je ne regrette pas. J'ai commence en assembleur et c'est vrai que 89 instructions RISC(pour l'AT90S1200) c'est quand meme beaucoup plus pratique que 35.

A l'epoque ou j'ai fait mon choix, la facilite de programmation a ete un point determinant et c'est l'AVR qui l'a emporte haut la main.

Avec un compilateur C, les deux µC doivent etre sensiblement egaux. Je serais totalement incapable de les comparer.

A+ fthierry

Numéro de l'article: 9271   |  De: fthierry   |  Date: 2002-08-23 09:19:53
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
Une remarque pour ton AT90S1200

Je te conseille de ne pas perte ton temps avec ce processeur pour
plusieur raison .

Exemple : Tu ne peut imbriquer que 3 call succésif la mort quoi si une pile hardware a 3 niveaux seulement.

Passe directement a l'AT90S2313 qui lui possède une usart en plus


Numéro de l'article: 9277   |  De: Byte   |  Date: 2002-08-23 11:09:38
   RE: Et bien voila !!!!!!!!!
Merci du conseil mais pour mon appli, il suffisait largement. Maintenant j'utilise le 8515 et la, j'ai deux echantillons d'ATmega128 a tester.

A+
fthierry

Numéro de l'article: 9281   |  De: fthierry   |  Date: 2002-08-23 12:22:51

   bidouille eprom  
Je débute et j'ai récupéré des eproms 24c256 sur une épave.
je tente de bidouiller un systéme de lecture manuel.
Mon raisonement est le suivant, je cable le circuit, son alimentation, la validation et des leds sur les sorties.
Ensuite je branche une rangée de dipswitches sur les entrées, normalement je devrai avoir en sortie (les leds) le contenu de l'adresse indiquée avec les switches ???
Mais si j'ai tout compris, le C dans la réference veut dire que c'est un circuit Cmos (??? )donc quand le switch est sur 1, ca vas mais quand il est sur 0, cela veut dire que l'entrée est en l'air et si j'ai tout bien suivi c'est pas bon pour une entrée CMOS.
alors comment je fais pour que ca fonctionne.
Merci pour vos réponses, et n'hésitez pas a me signaler si j'ai dit une bétise.

Numéro de l'article: 9072   |  De: marc   |  Date: 2002-08-20 22:22:45
   RE: bidouille eprom
petite erreur, c'est une 27C256
En fait, je l'ai fait expres, pour voir si vous suiviez :)))

Numéro de l'article: 9075   |  De: marc   |  Date: 2002-08-20 22:34:55
   RE: bidouille eprom
Salut
------

Et bien, tu forces les adresses à l'état haut par une résistance de 10K, et tu forces à la masse par tes dip-switches.
Tu peux aussi faire le contraire.

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9078   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-20 23:43:57
   RE: bidouille eprom
Juste pour bien comprendre, je force à l'état haut en reliant l'entrée au +5V ( avec R de 10K )et l'entrée du switch a la masse.
quand je ferme le switch j'ai un état bas.
Tu me dis que je peut faire le contraire, donc je relie l'entrée a la masse ( avec r de 10k ) et l'entrée du switch au +5v
Mais la quand je ferme le switch, l'entrée est directement reliée au +5v, sans résistance de limitation???
Dans mon bouquin, c'est fait écrit qu'il faut placer une résistance
de 100r a 22M entre V+ et l'entrée.
Dans le 2eme cas, on alimente en direct, l'entrée, qu'est ce qui vas se passer??

Numéro de l'article: 9084   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 00:06:52
   RE: bidouille eprom
Salut
------

Il ne va rien se passer du tout (du moins rien d'anormal).

J'ai utilisé des centaines de fois des eproms de ce type, je n'ai jamais utilisé de résistance série.

La seule chose, c'est d'éviter les entrées "en l'air".

D'ailleurs, si tu utilises une eprom avec un microcontroleur ou autre CI, on ne met jamais de résistance série.

A+
Bigonoff


Numéro de l'article: 9091   |  De: Bigonoff   |  Date: 2002-08-21 01:55:25
   RE: bidouille eprom
J'ai compris l'astuce, j'avais encore lu entre les lignes.
Il faut mettre une résistance en série avec V+ pour faire un niveau 1
et sur la masse pour faire un niveau 0.
Logiquement, c'est assez rare que l'on commande des entrées avec un interrupteur, il n'y a que dans ce cas que l'entrée peut ètre "en l'air" ( quand l'inter est ouvert )
la dessus, je retourne a mes bidouilles, je sens que ca vas aller

A+

Numéro de l'article: 9103   |  De: marc   |  Date: 2002-08-21 09:16:35
   RE: bidouille eprom
on a aussi des entrées en l air (comme l'inter) quand on a des circuits avec des sorties à collecteur ouvert.haute impédance à l'état 1 et à la masse à l état zéro. ça permet de relier directement plusieurs sortie.ça évite un circuit avec une fonction "et".
a+
matax

Numéro de l'article: 9111   |  De: matax   |  Date: 2002-08-21 11:15:15